Le FMI conclut sa mission en Tunisie, quel bilan ?

0
381

Dirigée par Björn Rother, une mission du Fonds monétaire international (FMI) s’est rendue en Tunisie du 4 au 18 juillet pour discuter d’un éventuel soutien financier du FMI au programme de politiques et de réformes économiques des autorités.

Au terme de cette mission, Björn Rother a publié une déclaration, dressant un bilan sur les négociations. Il a affirmé que « les autorités tunisiennes et les services du FMI ont réalisé des progrès satisfaisants concernant les paramètres des politiques et réformes économiques des autorités qu’encadrera un programme appuyé par le FMI », assurant que les discussions se poursuivront au cours des prochaines semaines.

« Les discussions sur un nouvel accord au titre du mécanisme élargi de crédit (MEDC) destiné à soutenir les politiques et les réformes économiques des autorités ont été fructueuses. Des progrès considérables sont faits par les autorités concernant leurs objectifs économiques et une bonne coordination se dégage entre les ministères et les organismes autour d’une vision commune qui est saine.

Il convient à présent d’accélérer la mise en œuvre de cet agenda. » Il a affirmé que « Les services du FMI soutiennent les priorités du programme de politiques et de réformes économiques des autorités.

Il est important de faire fond sur les progrès enregistrés récemment pour améliorer l’équité fiscale, élargir la portée des filets de protection sociale et accroître les transferts monétaires, redresser les entreprises publiques déficitaires et contenir les dépenses publiques courantes. ».

Björn Rother a expliqué que « Ce dernier point nécessitera de freiner l’augmentation de la masse salariale de la fonction publique au cours des prochaines années et de supprimer progressivement les subventions à l’énergie par des hausses régulières des prix en vue d’aligner les prix nationaux sur les prix mondiaux du pétrole et du gaz naturel.

Il est tout aussi important de renforcer l’équité fiscale en ramenant l’économie informelle dans le système fiscal et en assurant de plus grandes contributions de la part des professions libérales.

Il est également essentiel d’intensifier les efforts en cours visant à renforcer les filets de protection sociale et à élargir leur portée afin de compenser les effets de la hausse des prix des produits administrés au moyen de transferts monétaires en faveur des ménages vulnérables et aussi d’allocations pour la classe moyenne.

La Banque Centrale de Tunisie a commencé à resserrer la politique monétaire pour protéger le pouvoir d’achat des Tunisiens face à une inflation forte et qui s’accélère. Nous sommes d’avis, comme les autorités, que cette approche devrait se poursuivre. » « Nous nous félicitons de l’ouverture du gouvernement et des partenaires sociaux à mener un dialogue constructif sur la mise en œuvre d’un programme économique soucieux de la dimension sociale et propice à la croissance.

Nous espérons que les partenaires sociaux et les autres parties prenantes importantes pourront s’unir dans cette entreprise. Face à l’urgence de la situation, une vaste adhésion sera essentielle pour réduire les déséquilibres macroéconomiques, asseoir la stabilité et soutenir la croissance créatrice d’emplois, qui est nécessaire pour réaliser le potentiel économique considérable du pays au profit de tous les Tunisiens.

« La communauté internationale aura à nouveau un grand rôle à jouer s’agissant de soutenir le programme des autorités en mettant rapidement des fonds à disposition. Le succès des efforts des autorités en matière de politique économique et de réforme en dépendra.

« La mission a rencontré Najla Bouden Romdhane, Cheffe du Gouvernement, Sihem Boughdiri Nemsia, ministre des Finances, Samir Saïed, ministre de l’Économie et de la Planification, Malek Zahi, ministre des Affaires sociales, Neila Nouira Gongi, ministre de l’Industrie, des Mines et de l’Énergie, Fadhila Rebhi Ben Hamza, ministre du Commerce et du Développement des exportations, Mahmoud Elyes Hamza, ministre de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche maritime, Ali Mrabet, ministre de la Santé, Nizar Ben Neji, ministre des Technologies de la communication, Rabi Majidi, ministre des Transports, Leila Chikhaoui, ministre de l’Environnement, Mohamed Moez Belhassine, ministre du Tourisme, Marouane El Abassi, gouverneur de la Banque Centrale de Tunisie, ainsi que des membres de leurs services.

Elle a également échangé avec l’organisation syndicale UGTT ainsi qu’avec les fédérations d’entreprises UTICA et CONECT, la société civile, les partenaires pour le développement et la communauté diplomatique.

« La mission tient à remercier les autorités tunisiennes et toutes les personnes qu’elle a rencontrées pour leur accueil chaleureux, ainsi que pour des entretiens francs et productifs. », a conclu Björn Rother.

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here