La Tunisie au salon « Anuga 2019 » à Cologne : La cuvée de tous les records

0
159
salon Anuga 2019

Pour la 22ème fois consécutive, la Tunisie participe, sous la conduite du Cepex, au salon « Anuga » dédié à l’industrie mondiale de l’alimentation qui se tient à Cologne du 5 au 9 octobre. Une édition pendant laquelle la Tunisie a battu son propre record en nombre d’exposants (42) et concocté un programme riche en activités.

POUR SES 42 ANS A ANUGA : LA TUNISIE PARTICIPE AVEC 42 EXPOSANTS. UN RECORD

Après 42 ans de notre première participation (en 1977), le pavillon Tunisie se trouve cette année peuplé de 42 exposants.

Cette 22ème participation consécutive de la Tunisie est on ne peut plus éclectique. En effet, notre présence ne se cantonne pas au seul volet exposition, où les équipes du Cepex se sont employés d’arrache-pied pour mettre en œuvre, sur 435m², un pavillon national qui s’est distingué par son allure attirante et ses fonctionnalités de premier plan donnant vie à un formidable espace de rencontres et une place de choix pour mener à bien les rendez-vous d’affaire.

Plusieurs autres activités ont émaillé la participation tunisienne au cours de cette édition et qui relèvent de deux leviers essentiels, à savoir l’animation au sein du pavillon et les rencontres d’affaire préméditées. Promouvoir des produits alimentaires, a fortiori de terroir, sur une place de business où se côtoient des milliers d’exposants et où la concurrence fait rage non sans conquérir les palais des visiteurs et leur faire déguster les saveurs exquises de son offre exposée.

Pour ce faire, les protagonistes du pavillon Tunisie ont aménagé un espace où se sont déroulées des séances de dégustation, à raison de deux fois par jour, de mets soigneusement préparés à base de produits made in Tunisia parmi ceux exposés dans les 42 stands qui meublent le pavillon (huile d’olive, dattes et dérivés, conserves alimentaires, pâtes, confiserie…). Le but étant de cette action ne se résume pas uniquement à l’acte de dégustation, mais surtout de créer une animation susceptible de drainer du flux vers les exposants et de favoriser une atmosphère de convivialité que l’on peut convertir en activité de réseautage.

Une expérience que l’on a l’habitude de tenir dans les salons dédiés à l’industrie agroalimentaire et qui confère au pavillon une âme et une énergie génératrice de contacts féconds.

Une présence aussi remarquable ne peut avoir lieu sans qu’elle soit marquée du sceau diplomatique représentant l’autorité nationale dans le pays hôte de l’événement. A ce propos, l’ambassadeur de Tunisie à Berlin, M. Ahmed Chafra, s’est associé à cet élan et rendu visite au pavillon tunisien pour veiller au bon déroulement des activités en son sein et s’entretenir longuement avec les délégués des entreprises exposantes. Cette proximité a vocation à rapprocher le secteur privé des structures diplomatiques dans le sillage du paradigme de la diplomatie économique.

le salon ‘’Anuga’’  s’est incontestablement affirmé, au fil des éditions, comme l’Agora des professionnels toutes activités confondues (industriels, services connexes, grande distribution, épicerie fine, restauration, RHD, importateurs, etc.…). Nul autre rendez-vous ne draine autant de visiteurs professionnels où l’on n’enregistre pas moins de 165,000 de 198 nationalités différentes qui plus est, sont dans leur écrasante majorité des donneurs d’ordre (80%). Ces figures statistiques corroborent l’assertion citée en haut et qui souligne le caractère international de ce salon qui s’inscrit au-delà des frontières allemandes (90% des exposants et 74% des visiteurs ne portent pas la nationalité allemande). Par ailleurs, Anuga est sans doute le rassemblement des agro-industriels le plus médiatisé de la planète. En effet, ils sont environ 1,400 journalistes couvrant le large spectre des médias (presse écrite, électronique, télés, radios, presse spécialisée, blogueurs, influenceurs…) venant d’une cinquantaine de pays, qui se livrent durant les 5 jours d’exposition à un marathon de reportages et interviews pour offrir aux exposants les plus distingués une tribune sans commune mesure pour accroitre leur visibilité auprès d’une nouvelle génération de consommateurs plus encline à s’ouvrir vers les cuisines du monde, soucieuse de son alimentation et friande de nouvelles saveurs.

L’édition de cette année – la 35ème  – marque le 100ème anniversaire d’Anuga dont le baptême remonte au début du XXème siècle (année 1919). Cette longévité est à elle seule révélatrice de sa réputation qu’il a réussi à bâtir tout au long d’un siècle en résistant aux soubresauts de la deuxième guerre mondiale et de la chute du mur de Berlin dans lesquels l’Allemagne fut dans l’œil du cyclone. C’est à partir de 1989 que le salon prit une dimension internationale, où, pour la première fois, 70 % des exposants affluèrent de tout horizon. Cette tendance s’est considérablement accrue pour atteindre aujourd’hui 90% du total des exposants, damant ainsi le pion à tous les salons de cet acabit.

UN PARTENARIAT POUR L’ACTION

Dans un autre registre, le Cepex a mis à contribution les conventions de partenariat en vigueur dont il dispose avec des partenaires et bailleurs étrangers à l’instar du programme suisse SIPPO et de l’accord conclu avec l’institut allemand IPD (Import Promotion Desk) en 2015 et qui stipulent, en vertu de certaines clauses, un appui particulier dans les mises en relations d’affaires et activités de réseautage pour le compte de PME tunisiennes prenant part aux actions conduites par le Cepex à l’étranger.

Pour ce faire, le programme suisse SIPPO a mobilisé ses moyens pour assister un pool de six (06) entreprises œuvrant dans la production et l’exportation de dattes et tomates séchées dont la sélection fut opérée selon leurs aptitudes à s’engager dans l’aventure de l’export en termes de maturité marketing. Appelés « new comers » en raison de leur baptême à ce salon, ces six entreprises bénéficieront d’une assistance particulière de la part des experts de SIPPO et qui s’articule autour de deux axes. Premièrement, les rencontres de matchmaking avec des prospects étrangers préalablement identifiés selon leurs intérêts commerciaux pour les produits en question. Ces rencontres ont lieu au sein des stands des exposants. Et deuxièmement, des visites guidées et planifiées aux stands d’exposants étrangers dont les intérêts se croisent. Le volet information n’est pas en reste. En effet, les experts SIPPO ont tenu un workshop auquel étaient conviés aussi bien des responsables institutionnels que des représentants des exposants. Ce workshop était consacré aux clefs d’accès au marché de l’Union européenne et fut co-animé par des consultants de l’agence néerlandaise CBI (Centre for the Promotion of Imports from developing countries).

De son côté, l’institut allemand IPD s’est inscrit dans le droit fil de cet élan d’assistance en marge du salon et s’est employé à organiser des rencontres de matchmaking au bénéfice de quatre (04) sociétés exposantes déjà inscrites dans son plan d’action dont l’activité tourne autour de la production d’huile d’olive conditionnée, les conserves alimentaires et les figues de Barbarie.

Bien qu’elle soit consistante et remarquable par la richesse de son programme d’activité, cette participation n’aura l’effet escompté en termes de visibilité et de drainage de flux non sans une campagne de communication bien orchestrée notamment au niveau de l’affichage extérieur depuis les abords du parc des expositions Koelnmesse jusqu’à ses travées intérieures. Portant la charte qui identifie le secteur des agro-industries tunisien, ces affiches servaient de supports de promotion et d’orientation à l’adresse des milliers de visiteurs qui affluent tous les jours vers Anuga avides de remplir leurs carnets de commande en bons contacts d’affaire.

Le rendez-vous est donné pour 2021, pour un nouveau record, qui sait !

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here