La Tunisie a les salaires annuels les plus bas par rapport à ses pays concurrents

0
2265

Selon l’Agence de Promotion de l’Investissement Extérieur (FIPA), la Tunisie a les coûts nets annuels (salaires annuels avec cotisations sociales) les plus bas pour plusieurs professions par rapport à plusieurs pays concurrents et pays européens.

Il s’agit notamment du Maroc, la Roumanie, la Bulgarie, l’Espagne, l’Italie, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni.

D’après un document récemment publié par l’Agence intitulée « Coûts des facteurs en Tunisie 2023 », le salaire annuel avec cotisations sociales d’un cadre occupant le poste d’analyste support informatique est de 5 900 euros en Tunisie.

A titre comparatif, il est de 9 700 euros au Maroc, 11 500 euros en Roumanie et 12 700 euros en Bulgarie. En France et en Allemagne, un poste similaire vaut respectivement 43 400 euros et 50 200 euros.

Pour un ingénieur électronique en Tunisie, le coût annuel est d’environ 13 500 euros, tandis qu’il est de 22 700 euros en Roumanie, 28 700 euros au Maroc, 55 200 euros en Espagne, 69 200 euros en France et près de 83 000 euros en Allemagne.

Un directeur de développement commercial en Tunisie gagne un salaire annuel avec cotisations de 12 300 euros, contre 20 400 euros en Roumanie, 26 300 euros au Maroc, 49 400 euros en Italie, 65 000 euros en France et 77 000 euros en Allemagne.

De même, un ingénieur robotique en Tunisie gagne un salaire annuel de 15 300 euros, ce qui est encore loin des rémunérations offertes dans d’autres pays, notamment la Bulgarie et la Roumanie (26 000 euros), le Maroc (34 200 euros), l’Italie (57 700 euros), la France (74 500 euros) et l’Allemagne (88 800 euros).

 

Il est à noter que ces chiffres indiquent à donner une idée générale sur certains coûts des facteurs en Tunisie, nécessaires à la création d’une entreprise.

Les données portant sur les coûts de production dans les pays étrangers cités sont issues d’une base de données internationale, fDi Benchmark, propriété du Financial Times.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here