La Chine est-elle sur le point de se redresser sur le plan cyclique ?

0
256
QNB

La Chine reste une source majeure d’incertitude pour les perspectives de croissance mondiale cette année. En effet, la Chine a contribué significativement ralentissement économique mondial au cours des derniers trimestres. À la fin de l’année dernière, l’économie chinoise devait connaître une croissance de 5,6 % en 2022. Toutefois, au moment de la rédaction de ce communiqué, les prévisions consensuelles de Bloomberg indiquaient une expansion prévue de seulement 3,5 % pour la même période.

Il est important de noter que la croissance chinoise a stagné au dernier trimestre. Il s’agit de la pire performance économique de la Chine depuis plus de 30 ans, si l’on exclut le premier trimestre 2020, lorsque le pays a rapidement réagi à la vague initiale de la pandémie de Covid-19. La faiblesse des résultats s’explique par un ralentissement progressif mais prolongé qui a commencé il y a environ un an, après la forte reprise initiale de la pandémie.

Croissance à long terme du PIB en Chine (a/a, %)          

Sources: Haver, analyse QNB 

Le ralentissement économique de la Chine est dû, selon nous, à quatre facteurs principaux. Premièrement, le retrait précoce des mesures de relance budgétaire et monétaire, qui n’ont pas contribué à soutenir la demande globale alors que les ménages restaient prudents quant aux conséquences économiques à moyen terme de la pandémie mondiale. Deuxièmement, la combinaison de nouvelles vagues de variantes de Covid-19 avec les politiques chinoises de  » Zéro Covid  » a conduit à des schémas d’activité  » stop-and-go  » qui ont sanctionné tout élan de croissance de la consommation ou de l’investissement. Troisièmement, la crise énergétique du second semestre de l’année dernière a eu un impact négatif sur la production industrielle dans certaines provinces chinoises, en raison du rationnement de l’électricité et des arrêts de production. Quatrièmement, la grande campagne de renforcement de la réglementation dans les secteurs de l’immobilier et des entreprises, qui a refroidi le climat des affaires et empêché un rebond plus significatif des investissements privés. 

Principaux PMI manufacturiers en août 2022

(Dernier PMI par rapport au pic ou au creux récent)

Sources: Haver, analyse QNB 

         

Toutefois, malgré cette dynamique négative, des signes précurseurs indiquent que l’économie chinoise pourrait être sur le point de passer en mode de reprise. L’indice des directeurs d’achat (PMI) de l’industrie manufacturière chinoise, un indicateur basé sur une enquête qui mesure l’amélioration ou la détérioration de plusieurs composantes de l’activité par rapport au mois précédent, a apparemment atteint son niveau le plus bas en avril de cette année. Traditionnellement, un indice de 50 sert de seuil pour distinguer les changements contractionnistes (en dessous de 50) des changements expansionnistes (au-dessus de 50) dans les conditions commerciales. Alors que les données à plus haute fréquence indiquent toujours que l’économie chinoise se contracte ou fonctionne en dessous des niveaux normaux, elle a commencé à s’accélérer à nouveau ces derniers mois, en raison d’une modération des effets négatifs du Covid et de la réouverture de certaines villes importantes. Cela place la Chine sur une voie similaire à celle des économies de l’Asie du Sud-Est (ANASE), qui ont connu des difficultés l’année dernière en raison de la pandémie, mais qui sont maintenant en phase de reprise. Contrairement aux économies asiatiques, l’activité ralentit, voire se contracte, dans les autres grandes économies avancées.     

Les décideurs chinois sont de plus en plus préoccupés par le ralentissement économique et commencent à assouplir leur politique de manière plus agressive. Ces dernières semaines, la Banque populaire de Chine (PBoC) a de nouveau réduit les taux d’intérêt pour plusieurs segments, indiquant un approfondissement de sa « position dovish ». En outre, elle augmente les injections de liquidités par le biais d’opérations d’open market. 

Nous nous attendons à ce que le « risque de pandémie » diminue également de manière significative en Chine, en particulier après le quatrième trimestre. Ceci est dû au développement de nouveaux vaccins chinois à ARNm, plus efficaces, contre les nouvelles variantes du virus Covid-19, ainsi qu’à la disponibilité de pilules antivirales efficaces. Au fil du temps, ces évolutions devraient favoriser l’abandon des politiques de « zéro Covid « , permettant à l’activité de prendre de l’ampleur de manière plus durable.

Après plusieurs trimestres de durcissement réglementaire complet dans les secteurs clés de l’immobilier et de la technologie, les autorités modèrent désormais leurs positions et fournissent des orientations plus claires aux grandes entreprises chinoises. Les entreprises s’adaptent rapidement au nouvel environnement commercial et l’incertitude devrait diminuer avec le temps. Cela créera les conditions d’une augmentation des investissements au cours des prochains trimestres.  

Enfin, les contraintes énergétiques se sont également considérablement allégées. Alors que la Chine connaît actuellement des problèmes énergétiques dans ses centrales hydroélectriques, en raison de la sécheresse et de l’insuffisance des apports dans le méga-barrage des Trois-Georges, la « crise du charbon » de l’année dernière a été maîtrisée. La disponibilité du charbon a bondi tandis que les prix, qui étaient très élevés au second semestre 2021, se sont effondrés. Dans l’ensemble, la situation énergétique de la Chine est bien meilleure, puisque le charbon représente environ 60 % de la consommation d’énergie du pays, contre 17 % pour l’énergie hydraulique. 

Dans sa globalité, nous pensons que l’activité en Chine est en train de toucher le fond et que le pays est sur le point de connaître une reprise cyclique avec une accélération de l’économie au-delà de 2022. Cela permettra probablement d’atténuer les effets négatifs du ralentissement des principales économies avancées et de contribuer positivement à la croissance mondiale.

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here