La CDC: «Qui dit mieux ?»

0
490
Boutheina Ben Yaghlane Ben Slimane CDC

Établissement public unique en son genre, créé en 2011, la «Caisse des Dépôts et Consignations» (CDC) est le bras financier de l’Etat et l’investisseur de long terme en Tunisie.

Dotée d’une doctrine d’investissement, d’une stratégie et d’une politique de gouvernance fiable couronnée par une commission de surveillance à la hauteur de sa mission, la CDC s’entend être un acteur clé dans le processus de développement du partenariat public-privé dans notre pays.

Un bilan de 6,4 milliards de dinars, des fonds propres à hauteur de 311,7 millions de dinars et un résultat net en 2017 de 54 MDT, le total actif de la Caisse a augmenté de 15,4% par rapport à 2016. Alors qui dit mieux ? du moins pour un acteur étatique.

Jouant son rôle de fonds de fonds pour booster le capital investissement en Tunisie au profit des PME, « la CDC n’a cessé de démontrer, depuis sa création, le caractère volontariste de son modus operandi qui se matérialise par son fort enga­gement dans le développement de l’activité du “Private Equity” et par le rôle qu’elle assure en tant que fonds ou investisseur direct dans des projets qui comportent un caractère stratégique et structurant», indique Thameur Chagour, General Manager de CAPSA Capital Partners. Et d’ajouter «Compter la CDC parmi nos souscripteurs de référence de nos fonds gérés représente pour CAPSA un accélérateur de taille pour le développement de son activité. »

« La CDC représente aujourd’hui un axe pivot dans l’écosystème du capital investissement en Tunisie. Comme fonds souverain doté de ressources ou capable de mobiliser des ressources de financement sur le long terme, la CDC a contribué à la création de plusieurs fonds d’investissement dédiés à la mobilisation active de ressources », renchérit pour sa part Mohamed Salah Frad, Président de l’Association Tunisienne de l’Investissement en Capital (ATIC) et PDG de United Gulf Financial Servi­ces-North Africa (UGFS).

La CDC célèbre donc ses 8 ans avec un bilan positif aussi bien sur le plan financier que sur le plan des réalisations. Ainsi, entre 2011 et 2018, l’effort d’investissement de la CDC s’est monté à plus de 350 millions de dinars dans 18 projets, 16 fonds communs de placement à risque (FCPR) opérationnels, 8 FCP Actions, 11 entreprises cotées, en plus d’une contribution significative à la dynamisation du marché obligataire tunisien, où la part de la CDC dépasse aujourd’hui les 12%. La distinction de Dr. Boutheina Ben Yaghlane Ben Slimane, sa directrice générale, par le « Prix des Femmes de la décennie en Enterprise & Leadership» au Women Economic Forum est venue en 2017 couronner ses quelques années d’existence. «Le capital investissement joue un rôle très important dans plusieurs pays pour le soutien et le développement de l’investissement. Ce secteur a connu une évolution en Tunisie ces dernières années surtout avec l’intervention de la CDC qui a soutenu le lancement de plusieurs FCPR, mais ce secteur nécessite encore plus d’attention pour qu’il joue pleinement son rôle en Tunisie », commente Amel Jebari Medini, DG de CDC gestion.

Chez Africinvest, le rôle qui a été joué par la CDC est indéniable: «Nous avons collaboré avec la CDC et Bpifrance pour la constitution du fonds franco Tunisien (FFT) qui apporte son concours aux entreprises Tunisiennes se développant sur le marché Français (et réciproquement). Ce fonds a apporté son concours à une dizaine d’entreprises (et a déjà réalisé une première sortie à fort rendement) qui ont largement bénéficié de son positionnement cross boarder. »

Economie verte

Dès sa création, la doctrine d’investissement de la CDC a défini les orientations prioritaires axées sur le développement régional et l’appui aux PME porteuses de compétitivité et créatrices d’emplois. La CDC a notamment soutenu les technopoles et l’innovation. Aujourd’hui, la Caisse s’intéresse aux grands projets structurants à caractère stratégique en appui aux politiques de l’Etat. Un intérêt particulier est porté à l’économie verte (Energie, Eau, Environnement, Forêt, …), l’infrastructure et le développement urbain. Ainsi, la CDC finance  des projets bas carbone, la production d’énergies renouvelables, des solutions d’économie d’énergie ainsi que des entreprises de la transition écologique et énergétique. Une action d’accréditation du Green Climat Fund est en cours de réalisation, ce qui permettra l’atteinte des engagements auparavant mentionnés.

En AVANT ANAVA

Au titre des dernières actualités, le Gouvernement Tunisien par le biais du Ministère des Technologies de la Communication et de l’Economie Numérique, le Secrétariat d’Etat en charge de l’Emploi et de l’Entrepreneuriat et la Caisse des Dépôts et Consignations (CDC) se sont engagés dans la mise en œuvre d’un programme de développement des Startups en Tunisie et ce dans le cadre du projet de loi Start Up Act Tunisia. Ce programme dénommé ANAVA (en avant en bon tunisien!) est une initiative nationale pour impulser une dynamique de financement des Startups via plusieurs leviers, y compris la création du fonds de fonds pour l’innovation et les startups. La CDC joue ainsi un rôle prépondérant dans le positionnement de la Tunisie comme hub régional pour les Start-ups. ANAVA alors !

Par Hatem TOULGUI

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here