La BERD et l’entreprise Qair unissent leurs forces pour propulser l’énergie solaire en Tunisie

0
712

La Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement (BERD) et l’entreprise européenne d’énergie renouvelable « Qair » viennent de sceller un partenariat aboutissant à un prêt de 3,9 millions d’euros, soit environ 13 millions de dinars tunisiens.

Cette initiative vise à financer la construction d’une centrale solaire d’une capacité de 10 MW dans la région de Feriana, située dans le gouvernorat de Kasserine.

Le financement, qui comprend le prêt de 3,9 millions d’euros de la BERD et une contribution pouvant atteindre 1 million d’euros de la part de la Finlande, s’inscrit dans le cadre du Partenariat pour une action climatique à fort impact de la BERD, en faveur de la Centrale Solaire « Feriana B », appartenant à l’entité ad hoc Qair.

Cette collaboration vise à soutenir la transition énergétique en Tunisie, offrant ainsi une contribution significative au développement des énergies renouvelables dans le pays.

Le projet, intégré au Mécanisme de prêt au secteur privé pour la production d’énergies renouvelables dans la région du sud et de l’est de la Méditerranée (SEMED) de la BERD, vise à mettre en place une capacité de production privée d’énergie renouvelable de 10 MW. Une réduction prévue des émissions d’équivalent CO2 de 8 560 tonnes par an est également envisagée, selon les déclarations officielles.

Un aspect notable de cette initiative est sa conformité au cadre réglementaire tunisien applicable aux projets d’énergie renouvelable. Le processus d’attribution du projet s’est déroulé de manière ouverte et transparente, soulignant ainsi son engagement en faveur de la bonne gouvernance.

Qair, une entreprise européenne bien établie dans le domaine de la production d’énergie renouvelable, est le partenaire idéal pour ce projet. Avec un portefeuille comprenant 1,4 GW de capacité opérationnelle et de projets en construction, Qair apporte son expertise dans le développement, le financement, l’exploitation et la possession de centrales de production d’électricité, qu’il s’agisse de photovoltaïque, d’éolien, d’hydroélectrique ou d’hydrogène.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here