La Banque Centrale de Tunisie maintient le taux directeur à 8%

0
554
BCT

Le Conseil d’Administration de la Banque Centrale de Tunisie (BCT) s’est récemment réuni pour passer en revue les récents développements économiques et financiers.

A cette occasion, le Conseil a pris la décision de maintenir le taux directeur inchangé à 8% afin de soutenir la décélération de l’inflation dans les prochains mois, tout en soulignant la nécessité de rester vigilant face aux répercussions potentielles d’un financement accru.

Sur le plan national, les indicateurs conjoncturels du dernier trimestre 2023 révèlent une certaine résilience de l’activité économique, à l’exception du secteur agricole qui a connu une légère baisse de dynamisme. La demande intérieure a montré une atténuation graduelle, conduisant à un ralentissement des importations et à une amélioration des balances commerciale et courante, contribuant ainsi à la décélération continue de l’inflation.

En ce qui concerne le secteur extérieur, la balance courante affiche un déficit de 4.058 MDT, soit 2,6% du PIB pour l’ensemble de l’année 2023. Une nette amélioration par rapport à l’année précédente, avec un déficit de 8,7% du PIB en 2022. Le déficit commercial a également connu une contraction significative, passant de 25,2 milliards de dinars en 2022 à 17,1 milliards en 2023. Les réserves de change ont atteint 25,9 milliards de dinars à la fin du mois de janvier 2024, équivalent à 118 jours d’importation, en hausse par rapport aux 22,4 milliards et 97 jours de l’année précédente. En ce qui concerne l’inflation, le taux a connu une tendance à la baisse depuis mars 2023, terminant l’année à 8,1%, soit une baisse de 2 points de pourcentage par rapport à décembre 2022. Cette décélération concerne aussi bien l’inflation sous-jacente que les composantes liées aux produits alimentaires frais et aux produits à prix administrés.

Les perspectives pour l’année 2024 laissent entrevoir une poursuite de la détente de l’inflation, avec une moyenne prévue autour de 7,3%, comparé à 9,3% en 2023. Toutefois, des risques haussiers subsistent, notamment liés à une hausse des prix internationaux, dépendante de l’évolution du contexte géopolitique, du stress hydrique, ou de pressions accrues sur les finances publiques.

Le Conseil d’Administration a également pris connaissance du projet de loi autorisant la Banque Centrale de Tunisie à octroyer des facilités à la Trésorerie Générale de la Tunisie. Soulignant l’importance de la stabilité macroéconomique, le Conseil insiste sur la nécessité de mener les réformes appropriées pour favoriser une croissance saine et durable.

À l’échelle mondiale, la tendance à la détente de l’inflation s’est poursuivie, bien que de manière relativement lente. Malgré la reprise des prix internationaux et la résilience de la demande, l’entrée dans une phase d’assouplissement monétaire semble peu probable tant que des signes durables de baisse de l’inflation ne se manifestent pas, à l’image des grandes banques centrales telles que la Réserve fédérale et la Banque centrale européenne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here