La BAD et Intel scellent un partenariat pour former 3 millions d’Africains aux compétences en intelligence artificielle

0
574

La Banque Africaine de Développement (BAD) et Intel, leader mondial de la technologie, ont récemment scellé un partenariat visant à révolutionner le paysage numérique africain.

Ce partenariat prévoit de former trois millions d’Africains et 30 000 fonctionnaires aux compétences en intelligence artificielle (IA).

Cet accord stratégique vise à développer une masse critique de compétences en lien avec la quatrième révolution industrielle (4IR) sur le continent.

L’objectif est d’accroître la productivité et de permettre aux Africains de devenir des acteurs clés de cette transformation technologique, et non de simples consommateurs.

La formation se concentrera sur les secteurs essentiels comme l’agriculture, la santé et l’éducation, avec l’ambition de surmonter les défis socio-économiques et de dynamiser la croissance.

En outre, ce partenariat vise à soutenir les pays africains, les communautés économiques régionales et les organisations continentales dans l’élaboration de cadres politiques et réglementaires harmonisés pour l’IA, la 5G, le Wi-Fi 6E, les données et le cloud computing.

Ousmane Fall, directeur par intérim du Développement industriel et commercial à la Banque africaine de développement, a souligné l’importance cruciale des compétences numériques pour la jeunesse africaine. « Avec les progrès de la technologie numérique, notre monde change rapidement, tout comme notre jeunesse, qui devrait atteindre 830 millions d’individus d’ici 2050. Pour développer des compétences à grande échelle et à la vitesse nécessaire, nous avons besoin de la coopération de tous », a-t-il affirmé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here