Kepos Academy : Lancement de la première école virtuelle de philosophie en Tunisie

0
786
Kepos Academy

Kepos Academy, la première école virtuelle, dispensant de cours de philosophie vient de voir le jour en Tunisie.

Fondé par Mohamed Ismaïl Cherni, un jeune tunisien, titulaire d’un diplôme en littérature anglaise et féru de philosophie, il souhaite, à travers cette initiative, transmettre sa passion, aux tunisiens et curieux du monde entier, puisque le site est disponible en français et en anglais.

Ismaïl Cherni souhaite ainsi apporter un second souffle à l’éducation et l’apprentissage en Tunisie.

 « Le milieu universitaire, l’université et l’éducation nationale sont morts. Partout dans le monde, on a le sentiment que les institutions s’effondrent. En Tunisie, notre pays d’origine, l’éducation traverse une crise critique. Les enseignants et les étudiants sont de plus en plus désenchantés par la connaissance et cyniques les uns envers les autres. Les gens aspirent à une véritable éducation loin des systèmes qui s’effondrent. C’est dans des contextes similaires que la philosophie est née. », explique le fondateur.

Pour Ismaïl, « la philosophie offre une alternative ; une bonne éducation basée sur la liberté, la vérité et l’esprit critique, pour construire sagement votre caractère à travers la lecture, l’écriture et le dialogue ».

Et pour inciter ses futurs disciples, le fondateur propose des arguments convaincants se basant notamment sur de nombreuses études ayant montré qu’aux États-Unis, les personnes qui gagnent le plus après les scientifiques sont les diplômés en philosophie. Il signale également que les philosophes font partie des best-sellers, preuve que les gens s’intéressent beaucoup à leur travail. En France, parmi les 15 intellectuels les plus vendus, six sont des philosophes.

Il rappelle également que les emplois nécessitent des compétences non techniques : « Être formé à la philosophie, à la logique et à la rhétorique aiguisera vos soft skills et vous offrira de nombreuses opportunités d’emploi dans de grandes entreprises ».

Cependant, pour le fondateur, ces arguments ne doivent pas être le moteur principal pour être philosophe. 

« Dans le climat politique d’aujourd’hui, il est nécessaire d’étudier la philosophie en privé, juste pour le plaisir. », souligne-t-il. 

Le fondateur Ismail Cherni est contre une éducation utilitaire, c’est-à-dire une éducation où le seul objectif est de débaucher sur le marché du travail. Une telle idéologie dénigre le savoir qui est l’instrument de critiquer le pouvoir. 

« Un peuple qui ne pense qu’à avoir un diplôme pour ensuite trouver un travail, est un peuple qui sera toujours dépendant de ses dirigeants. Il n’osera jamais réclamer le moindre droit par peur de perdre des sources qui lui reviennent de droit. La pensée d’une éducation utilitaire est une pensée qui considère l’humain comme un animal. Tant que ses besoins primaires sont satisfaits, il n’a rien à demander. », explique Ismaïl Cherni.

Voulant une émancipation réelle des individus, Ismaïl propose donc une éducation qui n’est pas utilitaire et donc purement contemplative. KEPOS Academy Tunisie ne donne ainsi pas de diplôme ou de certificat et ne passe pas d’examens. 

Le but est principalement le développement d’une pensée rationnelle et critique et la reconnaissance d’être une créature qui ne vit pas que pour ses besoins physiques mais aussi satisfaire son âme déchirée par la modernité.

Rating: 4.5/5. From 3 votes.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here