Jihene Ben Fadhel : «Une bonne gouvernance et un système d’information performant sont les clés de la réussite de nos PME»

0
376

Interview avec Jihene Ben Fadhel, DG – Mac Private Management.

Vous êtes présent sur le marché tunisien depuis seulement 2 ans. Pouvez-vous présenter Mac Private Management ?

MAC Private Management est un gestionnaire de fonds alternatifs initié il y a deux ans par MAC SA et des professionnels expérimentés et reconnus et contribuant leur expérience de l’économie, des entreprises, de la finance et de l’investissement.

A travers ses équipes d’experts, ses partenaires, ses investisseurs et son lien avec MAC SA, MPM bénéficie ainsi d’une expérience de plusieurs décennies du tissus économique et industriel Tunisien, de la finance de marché et des transactions financières entre entreprises et investisseurs. Cette expérience comprend la restructuration de sociétés et de groupe de sociétés ainsi que la connaissance approfondie de la situation des PMEs tunisiennes.

L’idée de se lancer dans le privateequity n’est pas fortuite, d’ailleurs, nous avons pris notre temps pour le faire car notre objectif est de créer un impact positif au sein des structures dans lesquelles nous intervenons et au dela servir le renforcement ou le développement de l’environnement économique de la Tunisie.

Actuellement, MPM gère le premier fonds de retournement FCPR INKADH dont la taille est de 50 Millions de dinars et est sur le lancement imminent de FCPR TANMYA avec une taille cible de 30 Millions de dinars.

En 2021, vous avez lancé le premier fonds de retournement en Tunisie. En quoi cela consiste il et quel impact a ce fonds pour les entreprises ?

Le Fonds INKADH est le premier fonds de retournement en Tunisie : l’idée du fonds de retournement est une idée longuement discutée et réfléchie avec notre partenaire Amen Bank.

Tous les deux, nous sommes arrivés à la conclusion qu’un suivi rigoureux et permanent serait plus important que l’injection de fonds nécessaires et donc, nous avons décidé de lancer notre fonds de retournement INKADH.

De sa part, la Caisse de Dépôt et de Consignation a adhéré à ce projet surtout qu’au moment de son lancement, la crise COVID a déjà eu raison d’un nombre très important de sociétés tunisiennes.

Le fonds INKADH est donc lancé avec un business model particulier : non seulement essayer d’aider les structures investis à travers notre intervention et nos recommandations, mais aussi assurer le suivi du programme d’intervention avec un expert métier nommé pour orienter et implémenter la stratégie fixée par les organes de gouvernance.

Cet accompagnement par l’expert métier permettrait au fonds et à la société d’avoir une vision externe et indépendante qui ne prend en considération que l’intérêt propre de la société.

Etant un fonds libre, le choix de sociétés se fait principalement en référence à leur secteur d’activité et au marché sur lequel elles opèrent. Nous considérons que nous pouvons améliorer la situation de la société et générer un retour sur investissement pour nos investisseurs dès lors que le secteur d’activité est porteur et que la société est en mesure d’adresser les besoins de son marché cible de manière profitable.

Au-delà du redressement de la situation financière, nous voulons travailler sur l’implémentation de la bonne gouvernance et la mise en place d’un système d’information performant et efficace. L’idée étant d’institutionnaliser des sociétés à majorité familiales et de les accompagner dans une phase de restructuration qui sera suivie, certainement, par une phase de croissance.

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here