INS – ONM : 1 700 000 tunisiens ont l’intention de quitter la Tunisie

0
211

L’Institut national de la statistique (INS) et l’Observatoire national des migrations (ONM) ont dévoilé les résultats de l’enquête nationale sur les migrations en Tunisie réalisée avec le soutien du Centre International pour le Développement des Politiques Migratoires (ICMPD).

http://www.migration.nat.tn/fr/actualites/la-migration-internationale-en-chiffres-%C3%A0-travers-l%E2%80%99enqu%C3%AAte-nationale-sur-la-migration-internationale

Cette enquête nationale sur l’immigration publiée pour la première fois révèle que 1 700 000 tunisiens ont l’intention de quitter la Tunisie.

Parmi la population non migrante, près d’une personne sur cinq déclare avoir l’intention d’émigrer. Les principales raisons d’émigration avancées par les migrants potentiels sont liées à la recherche d’emploi et de meilleures conditions de travail, ainsi qu’à l’opportunité d’un niveau de vie meilleur.

L’Europe (principalement la France, l’Italie et l’Allemagne) demeure la destination préférée pour 7 non-migrants sur 10 ayant l’intention d’émigrer, suivie des pays de l’Amérique du Nord et des pays arabes.

Toutefois, l’intention d’émigration reste pour la plupart des migrants potentiels l’expression d’un souhait sans réelle suite, car seuls 14,3% déclarent avoir entrepris des démarches spécifiques pour émigrer

L’effectif des émigrés tunisiens serait autour de 566 000 personnes, soit 388 000 hommes et 178 000 femmes. Trois quarts des migrants actuels sont originaires de trois régions : le Nord-est, le Grand Tunis et le Centre-est. En outre, trois pays d’Europe accueillent trois quarts des migrants : la France, l’Italie et l’Allemagne

Concernant les raisons principales de l’émigration, la recherche d’emploi et l’amélioration des conditions de travail restent une motivation dominante pour près de la moitié des émigrés. 

Le rapport a rappelé que sur la période 2015-2020, environ 39.000 ingénieurs et 3.300 médecins auraient quitté le pays pour des opportunités de travail à l’étranger.

L’effectif des migrants de retour encore vivants au moment de l’enquête est estimé à 211 000 individus (176 000 hommes et 35 000 femmes).

Concernant les étrangers résidants en Tunisie, son effectif au moment de l’enquête serait de près de 59.000 individus. Les immigrés entrés en Tunisie déclarent y être venus principalement pour trois raisons : le mariage ou le regroupement familial dans 36,6% des cas, l’emploi et l’amélioration des conditions de vie pour 35,1% des migrants et les études dans 15,5% des cas.

Six migrants sur dix envisagent de rester en Tunisie. Parmi ceux qui déclarent avoir l’intention de quitter, deux tiers entendent retourner au pays d’origine

Afin d’établir ce constat, les auteurs de l’enquête ont inclus trois catégories d’immigrés, à savoir le non-immigré (un citoyen tunisien n’ayant jamais immigré à l’étranger), l’immigré tunisien actuel (l’immigré de retour en Tunisie) et les étrangers résidant en Tunisie.

Il est à noter que le non migrant est considéré comme tout individu de nationalité tunisienne, âgé de 15 ans et plus, ayant déclaré n’avoir jamais résidé plus que trois mois dans un autre pays que la Tunisie.

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here