IACE : 34ème des Journées de l’entreprise

0
164
IACE

L’Institut arabe des chefs d’entreprise (IACE) n’est pas allé trop loin pour trouver le thème de la 34ème des Journées de l’entreprise, à savoir «L’entreprise et le nouveau rôle de l’Etat». C’est vraiment l’actualité depuis un certain nombre d’années, un peu partout dans le monde, aussi bien dans les pays développés que dans les pays en développement… surtout à économie de marché.

Dans l’introduction de cette 34ème édition, l’IACE rappelle avoir déjà débattu cette question par deux fois par le passé : lors des journées de l’entreprise en 1993 et de 2007. «Les recommandations ont alors porté sur la nécessité de mettre l’accent sur le rôle de l’Etat promoteur d’un environnement propice à entrepreneuriat et au développement de l’entreprise, ainsi que sur l’importance des rapports étroits de concertation et de coopération entre l’Etat et le milieu entrepreneurial».

Et de plus en plus, il devient nécessaire voire indispensable l’institution d’un dialogue public-privé et d’une approche participative pour l’élaboration des politiques publiques, souligne l’IACE, présidé depuis bientôt deux ans par Taieb BAYAHI.

Cette 34e édition des Journées de l’entreprise revêt un contexte particulier pour la Tunisie, en ce sens que les résultats des élections générales (présidentielle et législatives) de 2019 ont montré les difficultés de l’Etat a assumé son rôle de gendarme comme ce fut le cas au 19ème siècle ; il n’a pas été “interventionniste“ comme il l’a été au cours de la 1ère moitié du 20e siècle ; et encore moins être un “un Etat providence“ comme il le fut entre 1945 et début des années 1970.

Pour cette 34e session des Journées de l’Entreprise, du 6 et 7 décembre 2019, le thème est on ne peut plus d’actualité, avec des invités de haute volée.

En effet, le panel d’ouverture réunirait autour du président de l’IACE, Taieb BAYAHI, le nouveau chef de l’Etat tunisien, Kaïs Saïed, l’ancienne présidente de l’Ile Maurice, Ameenah GURIB-FAKIM, l’ancien chef d’Etat de Turquie, Abdullah GÜL, l’ancien Premier ministre grec, Alexis TSIPRAS, et l’ancien Premier ministre français, Jean-Pierre RAFFARIN.

Ensuite, pour entrer dans le vif du sujet, l’IACE nous propose comme premier panel : «La CRISE ECONOMIQUE ET LE ROLE DE L’ETAT».

En dépit des controverses éternelles sur le degré d’implication de l’Etat dans les sphères économiques et sociales, partout dans le monde, citoyens et entreprises attendent du nouveau de l’Etat. De ce fait, ce panel mettra en exergue les leviers à actionner pour passer à un Etat stratège, réactif et agile.

Et pour en débattre, cinq intervenants : Habib KARAOULI (PDG de “Cap Bank“, Tunisie), Ferid BELHAJ (vice-président Région Moyen-Orient et Afrique du Nord à la Banque mondiale), Dirk NIEBEL (ancien ministre de l’Economie et du Développement, Allemagne) et Paulo CARMONA (président du Forum des administrateurs et des managers du Portugal).

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here