Hannibal TV : C’est la mort clinique, arrêtez les soins, débranchez le respirateur !

0
3129
Grève Hannibal Tv

Son lancement en 2005 a été pour une multitude de tunisiens la petite lueur d’espoir au bout du tunnel obscur du paysage audio-visuel de l’époque. Tout le monde était impatient de voir à quoi ressemblera la première chaîne privée  de télévision de l’histoire du pays. Un certain 13 février 2005 on était tous scotchés devant nos postes, à attendre, à patienter pour le tout premier programme de la chaîne.

Quelques semaines après, l’onde de choc dans le paysage médiatique tunisien était parfaite. Les tunisiens avaient accès à un contenu inhabituel, par forcément de qualité mais c’était  quelque chose de nouveau, quelque chose d’audacieux qui rompait avec un certain nombre de coutumes vieillissantes et dépassées. Quelques années après la concurrence commençait à émerger mais  le charme de la chaîne opérait toujours et incessamment. Ce fut une période rythmée par le bras de fer qui s’est instauré entre Hannibal Tv et les nouvelles programmations de Cactus prod diffusées sur la chaîne nationale Tunis 7. Une collision en bonne et due forme entre la chaîne du pouvoir avec ses moyens et ses émissions importées d’ailleurs  et le petit Hannibal qui avait certes, son petit budget limité, mais aussi et surtout bénéficiait de la sympathie des citoyens. Et c’est cette sympathie qui faisait de la chaîne une sorte de contre-pouvoir médiatique.

Le temps passait, et les années se suivaient mais ne se ressemblaient pas. Il était clair que le petit Hannibal était à bout de souffle. L’audimat de la chaîne  amorçait des baisses de plus en plus significatives et l’hémorragie continue de chroniqueurs et d’animateurs a été très pénalisante et contraignante pour l’avenir de la chaîne. Ses animateurs stars ont préféré passer de l’autre coté du mur. Ils sont partis chez son concurrent, chez son pire ennemi. « Misérables  traîtres ! » martelait le petit Hannibal, ils avaient certainement des envies d’ailleurs ou plutôt des envies d’argent.

En 2011, c’était la révolution, le paysage médiatique s’est libéré et s’est ouvert à tous. De plus en plus de concurrents ont commencé à éclore comme des fleurs ou plutôt à pousser comme des champignons. Des parasites pour Hannibal Tv, ils lui ont tout pris, sa petite part d’audimat et le peu d’animateurs stars qui lui restait. Pour sortir la tête de l’eau la chaîne se devait de contre-attaquer.  Erreur stratégique ou faute de moyens et de ressources elle a préféré jouer la carte du populisme drastique et inconditionnel. Et forcément, Populisme rime avec contenu médiocre. Populisme et médiocrité, les ingrédients incontournable d’une programmation dépassée et qui n’intéresse plus personne. Si vous additionnez à cela une gestion catastrophique vous obtenez la recette fatale du cocktail de la mort pour toute institution médiatique qui ne se respecte pas.

Aujourd’hui, la chaîne est au beau milieu d’une descente aux enfers entamée depuis quelques années. Revendications salariales, grèves et sit-in, son personnel se révolte et s’insurge contre la dégradation des conditions de travail et l’insatisfaction des revendications les plus basiques.

Près de 150 employés de la chaîne ont de nouveau menacé, ce jeudi 2 août 2018, d’entamer une autre grève de la faim face à la non-satisfaction de leurs revendications. Ils réclament  leurs salaires et leurs droits les plus élémentaires, garantis par la loi. Est-ce le coup de grâce qui achèvera Hannibal TV et mettra fin à ses souffrances? La première chaîne privée de Tunisie survivra-t-elle  à cette crise ? Affaire à suivre…

Maher Ben Romdhane

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here