FORVIA TUNISIE : LA MOBILITE ENTRE DEUX RIVES

0
4294

La volatilité des Tunisiens a fait que les entreprises ne cessent de trouver des solutions, des options, voire des alternatives pour les retenir…
Un exercice qui n’est pas facile au quotidien et, pour les groupes qui se trouvent entre les deux rives, ils offrent la mobilité ; on reste dans le même groupe mais on change de continent.
Voyant l’avis de la directrice des ressources humaines de FORVIA FIT Tunisie et le directeur général sur la thématique de «la mobilité entre deux rives».

Le retour de Mme Yosra Gaaloul, Manager Faurecia Informatique Tunisie, Groupe FORVIA


S : Peux-tu nous présenter la politique mobilité du groupe FORVIA ?
Y : La mobilité interne au sein d’un groupe offre plusieurs avantages, tels que le développement des compétences des employés, la rétention des talents, la création d’un environnement de travail dynamique et la promotion de la diversité. Elle permet également d’optimiser les ressources humaines en adaptant les compétences des collaborateurs aux besoins changeants de l’organisation.
Au sein de Forvia, nous avons la chance d’avoir des sites un peu partout dans le monde ce qui offre l’opportunité à nos keys peoples de rester dans le groupe tout en changeant d’environnement (pays, activité…), voire même de métier et, ainsi évoluer dans l’organisme sans penser à aller ailleurs.
Prenons l’exemple de Faurecia informatique Tunisie qui a permis à une dizaine de ses potentiels de continuer à briller en portant le drapeau tunisien dans d’autres pays tels que la France, l’Allemagne ou le Portugal…tout en restant chez FORVIA.
Notre politique de mobilité offre la possibilité de vivre l’expérience de l’étranger mais également celle en Tunisie, nous proposons des mobilités internes dans notre pays entre les deux sites, voire même entre les équipes d’un même site.
Cette flexibilité nous permet de retenir nos meilleurs potentiels en leurs offrant un développement de carrière optimal qui répond aux besoins de l’entreprise et du collaborateur.

S : Comment êtes-vous en train de gérer la mobilité sur le site tunisien ?
Y : Alors, à mon avis, pour bien gérer la mobilité et surtout rester impartial en donnant sa chance au meilleur, il vaut mieux miser sur : l’identification des compétences et des besoins au sein du site tunisien mais aussi le groupe à l’international
ce qui permettra de créer des carrer path personnalisés pour chaque potentiel identifié décrivant les opportunités de croissance et les compétences requises.
Par exemple, chez Forvia, nous avons un programme de mentorat qui permet aux collaborateurs de bénéficier de conseils d’experts et d’acquérir de nouvelles perspectives sur leur développement de carrière.
Promouvoir la mobilité interne en encourageant les employés à explorer différentes fonctions et différents métiers au sein de l’entreprise, mettant en avant les avantages de la mobilité et facilitant le processus de transfert en les accompagnants tout au long du processus de changement.
S : Votre secteur d’activité connaît la volatilité des compétences tunisiennes ? Comment êtes-vous en train de gérer cette volatilité ?
Y : Pour faire face à la fuite des talents, il n’y a pas forcément de solution miracle surtout que le contexte sociaux-économique du pays joue un rôle important dans la prise de décision des collaborateurs à quitter la Tunisie.
Les employeurs peuvent prendre certaines mesures afin de retenir les potentiels chez nous, notamment:
Écouter et comprendre en identifiant les raisons de départ et en menant des entretiens de départ pour recueillir le maximum de retours d’information afin de les utiliser à bon escient.
Aussi, offrir des opportunités de développement et proposer des programmes de formation, de développement professionnel pour stimuler la croissance des employés au sein de l’entreprise.
Il peuvent également mettre en place des avantages compétitifs en offrant des avantages tels que des salaires compétitifs, des plans de carrière clairs et des avantages sociaux attractifs.

Tenter de promouvoir une culture positive favorisant le bien-être des employés, ou alors valoriser les contributions des employés par la reconnaissance et les récompenses, renforçant ainsi leur sentiment d’appartenance.
Il peuvent envisager également de maintenir une communication ouverte et transparente. Et surtout encourager les opportunités de progression au sein de l’entreprise avec la mobilité interne, permettant aux employés de développer leurs compétences sans avoir à chercher ailleurs.
Ces bonnes pratiques permettent sur le long terme d’atténuer la perte des potentiels au sein d’une entreprise.

S : De la Tunisie vers d’autres sites FORVIA de par le monde, peux-tu nous présenter cette alternative ?
Y : Forvia compte plus de 150.000 collaborateurs, 6 Business groupes (activités), 77 Centre R&D en plus des 300 sites à travers 42 pays dans le monde et donc autant de possibilités et d’opportunités de carrières.
En rejoignant Forvia, un collaborateur avec un potentiel identifié aura des opportunités de développement de carrière presque infini à comparer avec d’autres organismes.
Nous avons des outils en internes qui permettent aux collaborateurs de rester informés et up to date sur les opportunités et besoins de positions chez Forvia à travers les 42 pays.

S : Tes recommandations pour les entreprises qui sont sur plusieurs sites ?
Y : Selon moi œuvrer dans une entreprise multisite facilite plus la rétention des talents car nous avons «le luxe» de pouvoir offrir à nos potentiels des opportunités multiples pour les garder face à une concurrence rude.
La diversité des métiers et des activités permet à des talents de se projeter dans l’entreprise pour des années, si je prends Forvia comme exemple je peux vous citer des centaines voire des milliers de cas de collaborateurs qui sont avec nous depuis 10 , 20 et 25 ans grâce justement entre autre à cette flexibilité de migrer d’une activité à une autre, d’avoir des promotions et de réelles opportunités de développement de carrière.
Ma plus grande recommandation est de profiter de ce process de mobilité pour retenir les talents et leur donner les opportunités d’évolution au sein de leur entreprise et non ailleurs.

Le témoignage de M. Kais Allani -Directeur Général Site Faurecia Informatique Tunisie- Groupe FORVIA

La mobilité est un sujet extrêmement important de nos jours. Nous sommes en 2023. Les jeunes de nos jours, partout dans le monde, vivent sans frontière. Ils sont interconnectés avec les réseaux sociaux, avec les différents moyens de communication. Les frontières culturelles s’effacent petit à petit, laissant place à la longue distance, à la proximité. Le voyage et la découverte sont aujourd’hui plus que jamais un must, une importance capitale pour la vie d’un jeune. Les jeunes chez nous, face à cette situation mondiale, se trouvent confrontés à des difficultés de mobilité, visa, autorisation, prix du voyage qui font que nos jeunes se trouvent limités dans leurs frontières physiques, mais vivant un monde interconnecté qui les pousse à trouver des solutions. Beaucoup d’entre eux aujourd’hui rêvent d’escapades, rêvent de départ, rêvent de se trouver ailleurs, dans le continent européen, où ils vont construire une image d’un paradis virtuel qui est clôturé par les accès, par les visas et qui rend cette destination un objectif en soi, alors que la réalité du terrain et le quotidien aujourd’hui de la vie en Europe est une réalité très compliquée, très pesante et très difficile à vivre.
Aujourd’hui, les plus chanceux de nos jeunes vont faire leurs études, décrochent leur diplôme et rêvent d’aller découvrir ce monde qui n’est pas très facile d’accès et donc cherchent souvent à décrocher un contrat, un stage ou autre pour aller faire cette découverte. Chez Forvia, nous sommes très conscients de l’importance de ce côté pour nos jeunes et c’est pour ça qu’au lieu de les abandonner dans leur volonté d’aller vers l’inconnu, nous leur offrons une expérience inédite. Ils sont dans le cœur de nos systèmes, dans nos projets, dans notre innovation. Ils vont développer, ils vont configurer, ils vont tester , ils vont aller sur nos sites et dans nos plantes et dans nos usines pour installer, pour mettre en œuvre, pour configurer et pour faire tourner les produits finaux. Des applications dans les entreprises, dans les usines d’automobiles qui seront une pièce maîtresse de ce process. Ils vont visiter des pays où ils vont rencontrer des gens, travailler avec et surtout prouver leurs compétences et leurs potentiels.
Ils feront preuve d’une forte valeur ajoutée dans une chaîne de production où ils se montreront smart, forts de leurs compétences et de leurs skills.
Nous sommes très conscients de cela. Nous avons, aujourd’hui, un taux de visite des déplacements qui est très important au niveau du site. On fait bouger les gens, on leur fait visiter les sites, les usines, les plantes. Ils voient le fruit de leur travail, ils comprennent et ils voient l’intérêt que leur portent leurs collègues quand ils sont accueillis. La mobilité est avant tout, faire montrer à nos jeunes le produit de leur travail.
Viennent ensuite ceux qui veulent s’installer ou peut-être faire une aventure ailleurs que chez eux. Nous avons offert dans le passé et nous continuons à le faire, des opportunités d’évolution de carrière réelles pour aller s’installer dans d’autres disciplines. Des transferts qui s’inscrivent plutôt dans le cadre d’une évolution globale, celle du parcours d’un jeune ingénieur qui commence à toucher la séniorité plutôt qu’une simple ambition d’immigration.
Nous sommes dans une logique où nos espaces de travail doivent être agréables, ouverts, permettant d’ailleurs à répondre encore une fois à toutes ces volontés réelles de nos jours.
Nous sommes très fiers de cette valeur ajoutée et de ce que nous faisons aujourd’hui avec nos équipes et nos ingénieurs. Nous avons aussi des talents qui sont partis vers d’autres cieux et qui contribuent au développement des équipes de Faurecia et de Forvia à Tunis, en ramenant des projets, en trouvant des idées, par reconnaissance à la valeur ajoutée du site tunisien et de cette Tunisie qui réussit.
Notre slogan sur la période 24-27 est très simple, vers l’avant, vers l’avant avec toute cette jeunesse qui continuera encore à faire plaisir et qui continuera à braver les frontières en dehors de tous les problèmes de mobilité qu’on pourrait rencontrer.

Par Selma Ben Kraiem

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here