Ford publie son rapport sur les tendances mondiales en 2020

0
315
Ford-rapport-tendances-mondiales-2020

À l’ère de la connectivité constante, les consommateurs se sentent aujourd’hui plus seuls que jamais – et ont plus de mal à faire confiance à leurs pairs et à leurs entreprises.

Dans son rapport « Looking Further with Ford Trend Report 2020 » qui vient d’être publié aujourd’hui, Ford Motor Company identifie la question de la confiance comme étant la thématique mondiale dominante, tout en tentant d’explorer de quelle manière les entreprises pourraient contribuer à la faire regagner.

« Le rythme des changements accomplis à l’échelle mondiale s’accélère de plus en plus ; et sans la confiance dans les institutions, les marques et les pairs sur lesquels compter, une majorité de personnes se sentent extrêmement dépassées « , note Sheryl Connelly, Responsable des tendances mondiales de consommation chez Ford. « Les consommateurs veulent croire que les entreprises font tout ce qu’il faut pour leur faire regagner confiance. Chez Ford, nous sommes profondément concentrés sur l’amélioration de la vie des consommateurs et des communautés ; nous travaillons en permanence à tenter d’asseoir une relation de confiance qui nous fera  progresser tous ensemble. »

Le rapport repose sur des données collectées auprès d’une population issue de 14 pays différent des Amériques, mais aussi d’Asie, d’Europe et du Moyen-Orient. Ce document révèle que la capacité des gens à pouvoir faire confiance à leurs pairs, ainsi qu’aux communautés, aux élus et aux entreprises, possède un impact crucial sur leur vie quotidienne.

D’autres tendances de consommation ont également été révélées dans le rapport :

    – La solitude est devenue une véritable épidémie mondiale. Elle est de plus en plus répandue auprès des jeunes; ainsi, 62 % des membres de la génération Z sont d’accord avec l’affirmation  « Je me sens seul régulièrement« , tandis que 50% d’entre eux sont d’accord avec l’affirmation « Je me sens souvent seul quand je suis avec d’autres personnes« .

Sous la surface: les éléments invisibles de la confiance des consommateurs suscitent un intérêt croissant. Les consommateurs veulent croire que les entreprises font les bonnes choses, mais ils doivent voir derrière le rideau pour le croire. 67 % des adultes dans le monde conviennent que « Une fois qu’une marque perd ma confiance, il est impossible de la regagner. »


    – Appel à une prise de position : Les gens demandent à ce que les marques soient capables de passer d’une mentalité orientée « produits » vers une mentalité axée beaucoup plus sur les valeurs. Bien que cela n’ait que très peu d’impact sur leur décision d’acheter, 59% des adultes dans le monde disent se soucier davantage de la commodité d’achat, que des valeurs de la marque.

    – De grandes attentes: au fur et à mesure que le commerce électronique se développe, les attentes par rapport aux marques augmentent également. 67% des adultes dans le monde sont d’accord avec l’énoncé « J’ai, désormais, des attentes plus élevées pour les marques que par le passé. »

    – Le paradoxe écologique: dans le monde, les consommateurs sont de plus en plus préoccupés par la question du changement climatique. Pourtant, cette inquiétude ne se traduit pas en urgence: 64% des personnes ne modifient pas leur comportement pour lutter contre le changement climatique et restent persuadées que leurs actions ne feront aucune différence.


    – La question identitaire : Les conversations et le langage autour de l’identité évoluent – plus précisément, en comprenant que les identités sont construites à partir d’attributs visibles et invisibles, comme l’identité sexuelle, l’ascendance ou encore la religion. Seuls 67% des adultes dans le monde disent « Je comprends le concept de fluidité du genre ».


    – La deuxième main : de nouvelles entreprises de recyclage et de reconditionnement ont vu le jour et ont modernisé le principe de la revente. Le soi-disant mouvement de « Recommerce » gagne de jour en jour plus de terrain, insufflant ainsi une nouvelle vie aux produits usagés (articles de mode, appareils électroménagers, appareils électroniques, etc.). D’ailleurs, de plus en plus de consommateurs commencent à adhérer à ce principe. 60 % des adultes dans le monde s’accordent à dire que : « Je suis plus ouvert à l’achat de biens d’occasion qu’il y a cinq ans ».
Pour consulter le rapport complet « Looking Further with Ford Trends Report 2020 », veuillez-vous rendre sur le site suivant: https://ford.to/38n1fSl.

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here