Fitch hausse la notation de Wifak Bank à « BB (Tun) », perspectives stables

0
563

Mercredi 29 Mars 2023, Fitch Ratings a relevé la notation nationale à long terme de Wifak International Bank (Wifak) de « BB- (Tun) perspectives négatives » à « BB (Tun) », avec perspectives stables. Fitch a également confirmé la note nationale à court terme de Wifak à « B (Tun) ».

Le relèvement de la notation nationale à long terme de Wifak Bank reflète l’amélioration des fondamentaux de la banque, en particulier la qualité de ses actifs et sa capacité bénéficiaire. L’amélioration de la notation est motivée également par la consolidation du matelas de liquidité de la banque drainée essentiellement par le dépôt conjugué à une diminution des coûts des ressources.

PRINCIPAUX FACTEURS D’ÉVALUATION

Les notations de Wifak Bank, ont été attribuées sur la base de sa solidité financière. Elles reflètent ses objectifs de croissance dans un contexte économique contraignant, qui pèse significativement sur la qualité de ses actifs et son risque de crédit. Les notations tiennent également compte de l’amélioration de la rentabilité de la banque, relativement modeste vu la taille de l’établissement, son niveau de capitalisation et son profil de liquidité raisonnable.

  • Un environnement opérationnel difficile  

Fitch Rating, estime que l’environnement économique dans lequel la banque opère est pénalisé par un taux d’inflation de 10.2% en 2023, et un PIB réel du pays contracté, ce qui limite les capacités d’amélioration de l’activité.

Malgré sa taille modeste, la banque spécialisée dans la finance islamique a réussi à diversifier son portefeuille et à augmenter la part des financements Mourabaha (57% du total engagements) en sus de son cœur de métier classique le leasing (41% du total engagements). Le portefeuille de WIfak Bank est marqué par la prépondérance des financements corporate. La banque vise à développer le segment retail par le biais de l’expansion de son réseau d’agences et l’amélioration de son offre digitale. 

Les conditions économiques difficiles, dans lesquelles opère Wifak Bank, font accroitre son risque, toutefois, la banque a amélioré significativement son dispositif de gestion des risques. Le dynamisme commercial notable de la banque (CAGR de 25% depuis 2017) a impacté dans une large mesure la qualité du portefeuille et renforcer sa rentabilité.

  • La qualité des actifs en amélioration 

Le taux des créances classées de la banque est de 8% à fin 2022. Ce taux se compare favorablement au moyen sectoriel de 13%. La qualité du portefeuille de la banque s’est considérablement améliorée grâce au rythme soutenu de croissance, aux efforts de recouvrement et des opérations de radiation. La performance future des actifs de la banque reste tributaire de l’évolution des conditions macroéconomiques du pays. Toutefois, le niveau de couverture jugé modeste (54% fin 2022), requiert de la banque la consolidation de sa base, en cas de détérioration de l’environnement opérationnel.

  • Rentabilité en progression constante  

Le bénéfice d’exploitation de Wifak Bank s’est nettement amélioré d’environ, 0,5 % du chiffre pondéré des risques actifs (RWA) en 2021-2022 après quelques années de pertes nettes. La rentabilité a été soutenue par une forte augmentation de son PNB grâce à une croissance commerciale, et aux autres sources des revenus. La rentabilité de la banque pourrait faire face à un trend de volatilité qui dépendra des charges des provisions futures. Celles-ci ont historiquement fluctué entre 1% et 1.5% de l’encours moyen des financements. 

  • Une base de capitalisation en voie de stabilisation  

Le ratio Fitch Core Capital (FCC) de Wifak Bank, qui est similaire à son ratio réglementaire Tier 1, a diminué de 20 % fin 2018 à 12,4 % fin 2022 en raison de la forte croissance de l’activité. Fitch Rating, estime que le ratio diminuera davantage compte tenu du plan de croissance ambitieux, pour se stabiliser à 10%. 

  • Matelas de liquidité raisonnable  

Les dépôts des clients de Wifak Bank représentent 70 % du passif à fin 2022, comprenant une partie élevée des comptes courants épargne. Le ratio Crédits/dépôts calculé selon Fitch de 111 % à fin 2022 correspond à la moyenne du marché. Les actifs liquides, nets des ressources externes, arrivant à échéance au cours des 12 prochains mois, représentent 16 % du total des dépôts, demeurant modérés. En cas de besoin, la banque pourrait aisément lever des liquidités supplémentaires (soit 17 % du total des dépôts) par des mécanismes de refinancement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here