UIB : Accélération de la dynamique de croissance et de rentabilité en 2017

0
1841

Dans un environnement économique toujours complexe, la stratégie de croissance saine et rentable de l’Union Internationale de Banques (UIB), fondée sur un modèle équilibré couvrant l’ensemble des marchés des particuliers, des professionnels et des entreprises, sur une gestion rigoureuse des coûts et des risques et sur une priorité forte accordée au développement du capital humain, continue à produire des performances élevées. L’UIB affiche ainsi des résultats commerciaux et financiers record en 2017, avec un résultat net qui franchit la barre des 90 MTND.

Ressources et emplois

Les dépôts de la clientèle ont atteint 4 122 Millions de dinars (MTND) à fin 2017, en hausse de +12,6 %. L’UIB continue à consolider la structure équilibrée de ses ressources, privilégiant notamment les dépôts d’épargne qui représentent 33,7% des ressources clientèle (vs 27% pour le secteur des grandes banques privées).

Les crédits nets à la clientèle s’élèvent à 4 938 MTND, en progression de +19,5%, affichant un additionnel annuel de 808 MTND. Cette progression – qui positionne l’UIB comme la deuxième banque privée par le volume additionnel de financement de l’économie en 2017 – témoigne de la bonne dynamique de conquête commerciale et de gain de parts de marché.

Le ratio Crédits/Dépôts, qui s’établit à 107,9% à fin 2017 en tenant compte des emprunts et ressources spéciales, illustre l’adéquation de la structure de financement de la banque.

Exploitation et revenus

Le Produit Net Bancaire (PNB) enregistre une progression soutenue de +17,1% et atteint 290,1 MTND au titre de l’exercice 2017. Cette hausse est tirée par la bonne progression de l’ensemble des composantes du PNB, qu’il s’agisse de la marge d’intérêt (un total de 159,4 MTND, en hausse de +12,5%), de la marge sur commissions (un total de 91,9 MTND, soit une progression de + 13,4%) ou des revenus du portefeuille-titres commercial et d’investissement (un total de 38,9 MTND, en hausse de +54,9%).

Cette croissance soutenue des revenus permet à l’UIB de consolider sa position de 4ème banque privée du pays par le PNB.

La progression des charges générales d’exploitation (hors dotations aux amortissements) s’élève à +14,8% en 2017 (27,6 MTND vs 24 MTND en 2016), un rythme en-dessous de l’évolution du PNB qui reflète notamment la politique d’investissement dans le développement du capital humain et la modernisation des infrastructures informatiques. En intégrant les dotations aux amortissements, la hausse de l’ensemble des charges générales d’exploitation reste contenue à 14,5%.

Cet effort de maîtrise des coûts permet de poursuivre la baisse du coefficient d’exploitation qui s’affiche à 46,6% fin 2017, soit -1,9 points de moins qu’en 2016, et de renforcer encore les ratios de productivité, avec un ratio Commissions/Frais de personnel en hausse de 13 points à 93,7% et une productivité par agent (PNB/Effectif) en hausse de 11,9 % à 206,3 mille dinars.

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here