Enda Tamweel, première institution de micro-finance en Afrique et dans le monde arabe à être certifiée AML 30000

0
735
Enda Tamweel

Suite à un projet initié par l’Union Européenne, Enda Tamweel est devenue, lundi 25 janvier 2021, la première institution de micro-finance du pays, à se voir décerner, le certificat AML 30000, dédié à la lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

La cérémonie de remise du certificat a eu lieu en présence des co-fondateurs d’Enda Tamweel, des membres du Conseil d’administration de l’institution, de son Directeur général, d’éminentes personnalités parmi lesquelles M. Marco Stella, Chef de Section du développement économique au sein de la délégation de l’Union Européenne en Tunisie, M. David Hotte, Team Leader European Union Global Facility on AML – CFT, Mme. Amina Ben Abdelkrim, Chargée d’affaires Senior Afrique du nord au sein de l’Agence Française de Développement, M. Georges Joseph Ghorra, représentant résident de la Société Financière Internationale, membre du Groupe de la Banque Mondiale, en Tunisie ainsi que d’un collectif d’experts nationaux et internationaux en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

AML 30000® : la marque de certification LBA/FT

AML 30000® pour Anti-Money Laundering (indice 30000) est le standard international de certification dédiée à la lutte contre le blanchiment d’argent, le financement du terrorisme et la prolifération (LBA/FT).

Le Standard AML 30000 ® est construit sur les modèles de normalisation et les schémas de certification consacrés par la réglementation internationale des certifications de systèmes de management.

La marque de Certification est délivrée par un organisme de certification, tierce partie, dûment habilité ; dans le respect de la norme ISO 17021.

La lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme : un enjeu majeur pour Enda Tamweel

Enda Tamweel s’est inscrite dans une démarche volontaire et résolue de soutien aux efforts du pays en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme.

En tant qu’acteur central du développement économique et social du pays, Enda Tamweel a entamé un vaste plan d’action et d’organisation de ses procédures pour répondre aux exigences en matière de lutte contre le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme et se conformer aux standards internationaux en la matière. Les efforts de Enda Tamweel ont été couronnés par la Certification AML 30000. L’institution ouvre, ainsi, la voie à ses confrères à l’échelle nationale et continentale, en donnant l’exemple.

Le processus de certification

Pour Enda Tamweel, le certificat de conformité a été délivré suite à un processus de Due Diligence, qui a duré 6 mois et a mobilisé 5 experts AML (LBA/FT) locaux et internationaux, reconnus dans le domaine.

L’exercice d’évaluation consiste à s’assurer de la conformité technique et de l’effectivité des mesures LBA/FT adoptées par les institutions financières et certaines catégories d’entreprises et de professions non financières, aux exigences consignées dans les cahiers des charges d’AML 30000. L’exercice obéit par ailleurs, à une méthodologie rigoureuse et implique divers instruments, en particulier une revue documentaire exhaustive, des entretiens avec les responsables de l’institution, objet de l’évaluation, un échantillon représentatif des dossiers-clients, un audit du système d’informations et des visites inopinées sur site.

A l’issue de la mission, un rapport complet et approfondi, sur le périmètre LBA/FT a été présenté et remis à l’institution. Le rapport a permis, de manière justifiée et argumentée, de statuer sur la décision de conformité, conduisant à l’émission du certificat de conformité AML 30000 pour Enda Tamweel.

Un processus de consolidation des dispositifs sera initié à l’issue de ce rapport. Il sera mis en place par le biais d’une assistance technique que prendra en charge Proparco, filiale de l’Agence Française de développement.

Enda Tamweel intègre, par conséquent, le cercle fermé des entreprises tunisiennes certifiées AML 30000 et entre, par là-même, via les mécanismes PDCA (Plan Do Check Act) permis par l’activité de certification, dans un processus d’amélioration continue de ses dispositifs et de son effectivité. Une information qui sera, sans nul doute, appréciée à sa juste valeur par le régulateur mais également et plus globalement par l’environnement économique et financier de Enda Tamweel à l’échelle nationale et internationale.

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here