Enda Inter-Arabe, la BCT, l’ACM et les représentants des banques centrales de la région MENA discutent de l’inclusion financière des jeunes en Tunisie

0
198

Enda inter-arabe a accueilli 22 personnalités représentants de la 𝐁𝐚𝐧𝐪𝐮𝐞 𝐂𝐞𝐧𝐭𝐫𝐚𝐥𝐞 𝐝𝐞 𝐓𝐮𝐧𝐢𝐬𝐢𝐞 ( 𝐁𝐂𝐓 ), 𝐥’𝐀𝐮𝐭𝐨𝐫𝐢𝐭é 𝐝𝐞 𝐂𝐨𝐧𝐭𝐫ô𝐥𝐞 𝐝𝐞 𝐥𝐚 𝐌𝐢𝐜𝐫𝐨𝐟𝐢𝐧𝐚𝐧𝐜𝐞 ( 𝐀𝐂𝐌 ), et des 𝐫𝐞𝐩𝐫é𝐬𝐞𝐧𝐭𝐚𝐧𝐭𝐬 𝐝𝐞𝐬 𝐛𝐚𝐧𝐪𝐮𝐞𝐬 𝐜𝐞𝐧𝐭𝐫𝐚𝐥𝐞𝐬 𝐝𝐞𝐬 𝐩𝐚𝐲𝐬 𝐚𝐫𝐚𝐛𝐞𝐬.

Cette visite s’inscrit dans le cadre d’une formation sur l’inclusion financière des jeunes organisée par la BCT au profit des représentants des banques centrales des pays arabes. Les représentants ont assisté aux témoignages d’une dizaines de jeunes bénéficiaires de services d’Enda qui ont saisi cette opportunité pour évoquer les étapes de la réalisation de leurs projets, leurs réussites, leurs difficultés mais aussi leurs attentes des institutions financières surtout que plusieurs d’entre-eux/elles ont subi de plein fouet les effets négatifs de la crise covid19, afin de mieux connaître l’impact des actions et des services financiers et non financiers sur les projets des jeunes.

Un communiqué, publié par Enda, révèle que plusieurs questions ont été soulevées, dont principalement :

· Comment permettre aux plus démunis de pouvoir épargner en toute sécurité ?

· Comment promouvoir davantage l’esprit entrepreneurial auprès des jeunes et des femmes ?

· Quels efforts pourrait faire l’Etat pour être plus à l’écoute des jeunes et adapter les lois et réglementations à leurs besoins :

Paiement d’impôts, crédits adaptés, avantages fiscaux ?

· Quelles sont les sources de financement d’Enda inter-arabe pour pouvoir fournir tous ces services d’accompagnement gratuitement? question à laquelle Essma Ben Hamida, co-fondatrice d’Enda a apporté des clarifications en expliquant notamment qu’Enda interabe est un actionnaire majoritaire d’Enda Tamweel.

Autrement dit, une partie des taux d’intérêt payés par les clients servent à financer ces formations et tous les services d’accompagnement fournis par Enda inter-arabe aux clients Enda Tamweel, aux jeunes, aux femmes et aux enfants des quartiers populaires…

Concernant les attentes et des suggestions de la part des jeunes :

· Demande d’une période de grâce pour les jeunes ayant des projets qui débutent.

· Enda devrait investir dans l’immobilier : car la majorité des jeunes entrepreneurs qui débutent louent des locaux.

· Plus d’appui à la commercialisation surtout en périodes de crises.

· Avantages fiscaux pour les jeunes qui démarrent et qui vivent des difficultés.

Dans ce contexte, Enda a fait part de ses volontés et engagements :

· Nous souhaitons que la microfinance puisse relever d’une seule institution, en l’occurrence de la Banque Centrale

· Nous souhaitons que l’ACM, la BCT, le Ministère des finances viennent plus souvent à enda pour écouter les jeunes.

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here