Dieter Bräeuer, (Chef de Projet FIESP ): « Renforcer les liens entre la formation professionnelle et le marché de travail tunisien »

0
163

Intitulée « Appui à la mise en place de centres de formation interentreprises », la composante II du projet FIESP (Formation inter- entreprises avec le secteur privé) est mandaté par le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement (BMZ), mis en œuvre par la GIZ Tunisie en étroite coopération avec le Ministère de l’Emploi et de la Formation Professionnelle (MEFP).

 

S’inscrivant dans ce cadre et dans une démarche participative, un cursus de formation professionnelle duale dans le secteur du textile a été lancé par le Projet AHK FIESP, avec le concours de l’Agence Tunisienne de la Formation Professionnelle (ATFP) et ses Centres de formations, la Fédération Tunisienne Textile Habillement (FTTH) et les Fédérations Régionales Textile Habillement (FRTH).

 

Le Chef de Projet FIESP, Dieter Bräeuer, nous dresse plus de détails dans le cadre de cette brève interview :

 

Quel est l’apport de cette démarche participative du Projet FIESP en Tunisi et quels sont ses objectifs ?

 

Grace à la coopération entre les différents acteurs de l’écosystème de la formation professionnelle publique et privé, à savoir la GIZ Tunisie, AHK Tunisie, le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle, la FTTH, la FRTH, l’ATEP et ses Centres de formation, le Projet FIESP développe des cursus de formation technique dans le secteur du textile adaptés aux besoins de l’industrie.

 

Les programmes des écoles professionnelles publiques sont élaborés en étroite collaboration avec les comités de la formation professionnelle. Ceci contribue à une meilleure mise en réseau avec les entreprises textiles dans les régions.

 

Quel est le rôle de la GIZ dans les cursus de formation professionnelle duale lancés dans le secteur du textile ?

 

La GIZ, à travers le Projet FIESP et ses partenaires publiques et privés, vise à mettre des mesures de renforcement des liens entre les systèmes de la formation professionnelle et le marché de travail tunisien, et ce, pour apporter la redynamisation et l’instauration de l’économie, tout en améliorant la qualité de la main d’œuvre tunisienne au profit des entreprises privées Textile.

 

 

 

La formation est-elle adaptée aux besoins des entreprises tunisiennes ?

 

L’une de ces mesures consiste en la formation professionnelle duale adaptée au contexte tunisien, pour répondre aux besoins spécifiques du système en se basant sur l’orientation vers le pratique tout en impliquant le secteur privé dans la conception et la mise en œuvre du contrat de la formation.

 

D’ailleurs, la formation est directement adaptée aux besoins de qualification des entreprises participantes. Celles-ci peuvent ensuite pourvoir les postes vacants en fonction de leurs besoins.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here