Deux nouveaux accords signés entre la Tunisie et la France pour lutter contre les impacts négatifs de la crise de la Covid-19

0
356
accords signés entre la Tunisie et la France
Le Gouvernement tunisien a sollicité l’appui de la France pour réaffecter des financements déjà disponibles pour soutenir le budget de l’Etat et financer des mesures de soutien aux entreprises et petits entrepreneurs dans le but de préserver l’emploi et maintenir la cohésion sociale.L’Agence Française de Développement (AFD), opérateur principal de la coopération franco-tunisienne, se mobilise pour répondre à cette demande. Après le versement accéléré de 80M€ (256 M TND) au début du mois de juin pour soutenir le budget de l’Etat, l’AFD mobilise 13,5 M€ supplémentaires (42 M TND) en faveur de la préservation de l’emploi et de la prévention de l’épidémie dans les zones rurales.

L’accord, signé aujourd’hui, permet la réaffectation de 9 millions d’euros (28 millions de dinars) d’un programme en cours du Ministère de la Formation Professionnelle et de l’Emploi (MFPE), le Programme d’Appui à la Formation et à l’Insertion Professionnelle (PAFIP) cofinancé par l’AFD et l’Union Européenne, pour financer des mesures urgentes d’aide financière aux petites et moyennes entreprises et aux jeunes artisans affectés par la crise liée à la pandémie du coronavirus.

Une partie de ces fonds (1M€) permettra à l’ANETI d’apporter une aide financière additionnelle de 1200 dinars à environ 1500 jeunes entrepreneurs et artisans inscrits dans le Programme actif pour l’emploi. Les 8M€ restants seront complétés par 8M€ issus d’une réaffectation d’un financement de la Banque Mondiale et permettront d’apporter une aide financière équivalente à un mois de masse salariale (avec un plafond de 50 000 TND) aux PMEs les plus affectées par la crise. Ces aides seront conditionnées à un effort des entreprises en matière de préservation des postes d’emploi. Les critères précis d’éligibilité à ces aides et les modalités de candidature seront communiqués prochainement par le MFPE.

« Cette réaffectation s’inscrit dans la lignée de nos appuis à la Tunisie en faveur de la jeunesse et de l’emploi. Nous espérons que ces aides financières permettrons à de nombreuses entreprises de relancer leur activité tout en conservant leurs employés.» a déclaré Gilles Chausse, Directeur de AFD en Tunisie.

Une réaffectation de fonds de 4,5M€ (14 M TND) pour des mesures de prévention et de sécurisation de l’accès à l’eau dans les zones rurales vulnérables.

A la demande du Ministère de l’Agriculture, de la Pêche Maritime et des Ressources Hydrauliques, l’AFD a récemment validé la réaffectation de 4,5 millions d’euros (plus de 12 millions de dinars) du Programme d’Adaptation au Changement Climatique dans les Territoires Ruraux Vulnérables (PACTE), pour financer des mesures de prévention et d’atténuation des impacts de la crise de la Covid19 dans les zones rurales vulnérables du Programme. Ainsi, dans5 Gouvernorats (Bizerte, Kairouan, Siliana, le Kef et Sidi Bouzid), l’accès à l’eau potable sera renforcé, via la réhabilitation ou l’extension du réseau ainsi que le développement de solutions alternatives telles que l’acquisition de camion-citernes pour les zones rurales dépourvues de ressources.

« Cette réaffectation permettra de renforcer les capacités des habitants à appliquer les mesures de prévention et d’hygiène nécessaires dans la lutte contre la Covid-19. S’agissant de territoires ruraux très vulnérables, elle contribuera ainsi à atténuer les impacts de la crise sanitaire. » a indiqué M. Issam Anatar, directeur général de l’Aménagement et de la Conservation des Terres Agricoles du Ministère de l’Agriculture, en charge de la mise en œuvre du PACTE.

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here