Démarrage à Nairobi du forum Economique Tuniso-Kenyan

0
766
forum économique Tuniso-Kenyan

Dans le cadre de la mission économique itinérante Tunisienne qui se déroule au Kenya du 19 au 21 mars, un forum économique Tuniso-Kenyan a été entamé ce jeudi à Nairobi, la capitale et la plus grande ville du Kenya.

Présidé par le Ministre du commerce, Mr Omar El Bahi ,en présence de Madame Betty Payna ministre délégué auprès du ministre de l’Industrie, du Commerce et des Coopératives ,Madame Carole Kariuki secrétaire générale de KEPSA « Kenya Private Sector » ,M. Kiprono Kittony le Président de la Chambre de Commerce, Mr Mohamed Lassaad Laabidi PDG du CEPEX, et Mr Hatem Landolsi, l’ambassadeur de Tunisie à Nairobi (Kenya),Ce forum a vu la participation de la cinquantaine d’hommes d’affaires composant la délégation Tunisienne, ainsi qu’une centaine d’hommes d’affaires kenyanes émanant de plusieurs secteurs d’activité dont les industries plastiques, l’industrie électrique, l’agro-alimentaire, l’industrie mécanique, l’enseignement supérieur, la santé et la télécommunication.

Outre la cérémonie inaugurale durant laquelle les officiels kenyans et Tunisiens ont présenté le climat des affaires et les opportunités d’investissement dans les deux pays notamment au Kenya (un pays en pleine renaissance économique), le programme du Forum a comporté des rencontres de Networking bien ciblées, ainsi que des rencontres B2B avec les principaux opérateurs kenyans, suivies de visites d’entreprises.

En marge des travaux de ce forum deux conventions de partenariat ont été signées, une première entre la Chambre de commerce et d’industrie du centre (CCIC) représenté par son président Mr Nejib Mellouli et la Chambre de commerce et d’industrie du Kenya, représenté par son président Kiprono Kittony, et une deuxième entre L’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA) représenté par  Mr Mohamed Salah Khalfalah et la « KEPSA » Kenya Private Sector représenté par son secrétaire générale Madame Carole Kariuki.

À noter que le Kenya est le quatrième pays au monde et le premier en Afrique dont la population des ultra-riches affiche la croissance la plus rapide, En effet, la population des Ultra high-net-worth (la population à valeur net ultra-élevée- UNHW) a augmenté de 11,7% dans ce pays d’Afrique de l’Est en seulement 5 ans entre 2012 et 2017, contre 8,1% aux Etats-Unis.

Le Kenya est un pays ouvert aux échanges internationaux, et le commerce représente près de 40% du PIB du pays, Le pays reste engagé dans la libéralisation des échanges à travers son adhésion à l’Organisation mondiale du commerce (OMC), au Marché commun de l’Afrique orientale et australe (COMESA) et à la CAE (Communauté d’Afrique de l’Est) qui comprend le Kenya, la Tanzanie, l’Ouganda, le Rwanda et le Burundi. Avec ces derniers, le Kenya a signé un accord pour mettre en place une union monétaire en décembre 2013.

Le Kenya importe trois fois plus qu’il n’exporte, ce qui aboutit à une balance commerciale largement déficitaire. Cette situation perdure du fait du gonflement des importations de biens d’équipement lié à la modernisation des infrastructures et à l’exploration pétrolière. Le pays exporte majoritairement des produits agricoles (thé, café, légumes, fleurs) et importe principalement des produits pétroliers, des véhicules et des produits manufacturés. Les principaux partenaires commerciaux du pays sont l’Ouganda, la Tanzanie, les Pays-Bas, les Etats-Unis et le Royaume-Uni, la Zambie, le Pakistan et les EAU.

Cette mission de prospection Tunisienne au Kenya est rappelons, organisée par le Centre de promotion des exportations (CEPEX), l’Union tunisienne de l’industrie, du commerce et de l’artisanat (UTICA), et la Chambre de commerce et d’industrie du centre (CCIC) en partenariat avec l’ambassade de Tunisie à Nairobi.

Le réseau des représentations du CEPEX à l’étranger a été renforcé fin 2018, par une nouvelle antenne au Kenya. Le choix de ce pays s’inscrit dans le cadre de l’orientation stratégique de l’Etat de faire de l’Afrique subsaharienne une destination privilégiée pour les exportations.

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here