CONECT – MIQYES : Résultats de la cinquième édition du Baromètre de la santé des PMEs

0
207

La Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie (CONECT) a dévoilé aujourd’hui, jeudi 18 novembre, les résultats de la cinquième édition du Baromètre de la santé des PMEs (MIQYES).

Intitulée « Spécial Covid-19, un an après », cette enquête a ciblé un échantillon de 527 PMEs dans les 24 gouvernorats de Tunisie, du 21 septembre jusqu’au 5 novembre 2021.

Ce sondage, réalisé en coopération avec le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), a permis de faire le point sur l’impact de la pandémie sur les PMEs tunisiennes notamment celles à participation étrangère.

La pandémie a eu un effet sans précèdent sur la situation des PMEs, causant de multiples problèmes structurels et financiers et entraînant la disparition d’une grande partie d’entre elles.

En effet, d’après ce sondage, 13% des entreprises à participation étrangère ont déclaré avoir fermé leurs portes à cause des impacts de la pandémie. Parmi les 527 PMEs, 84% de ces entreprises ont vu leurs activités impactées par la crise sanitaire. 

L’enquête a également révélé que :

  • 70% des entreprises ont enregistré une régression de leur chiffre d’affaires en 2020, contre 34%, en 2018.
  •  8,4% des dirigeants de PME estiment que le cadre fiscal actuel est encourageant contre 49,4% qui l’estiment démotivant. 
  • L’administration fiscale est considérée par les dirigeants de PME comme le principal blocage administratif (19,7%), suivie par les douanes (16,5%) et enfin les autorisations (13,1%). 30% des sociétés à capital majoritairement étranger considèrent que la douane représente une source de blocages administratifs à leurs activités.
  •  Un tiers des dirigeants déclarent avoir été confrontés à une situation de corruption en 2020, contre seulement le quart des répondants en 2019. 
  • 69,7% des entreprises ont observé une baisse de leur chiffre d’affaires en 2020, contre 32,4% en 2019,
  • 41,6% ont déclaré avoir dégagé un bénéfice comptable contre 66,8% en 2019.
  • 97% de ces entreprises ont rencontré des difficultés à cause des mesures prises pour lutter contre la propagation du virus de la corona, notamment en termes de cessation d’activité et d’arrêt des opérations d’exportation. 
  • 3% de ces entreprises ont vu leurs situations s’améliorer, étant donné que ces entreprises opèrent dans le domaine pharmaceutique et des analyses de détection du virus.
  • La moitié des entreprises interrogées ont perdu leur capital et 35% ont rencontré des difficultés financières pour pouvoir poursuivre leurs activités.
  • 50% des entreprises ont exprimé leur intention d’investir davantage en 2022, en dépit des répercussions de la crise sanitaire. 
  • 35% des chefs d’entreprises interrogés, et qui emploient de 50 à 199 ouvriers, considèrent que leurs entreprises souffrent de problèmes financiers et sont sous capitalisées. 
  • Près de 50% de ces entreprises ont perdu une clientèle stratégique en 2020. 

En matière d’emploi, les entreprises ont perdu en moyenne 0,7 emploi net en 2020, à cause de la pandémie et le secteur du commerce est considéré comme le secteur le plus impacté par la perte des postes d’emploi.

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here