Comment se passe la reprise économique en Chine ?

0
696
QNB

La Chine, force économique centrale représentant environ 40 % de la croissance du PIB mondial depuis la crise financière mondiale, a connu une série de fluctuations importantes ces dernières années. À la suite de l’épidémie initiale de Covid-19 au premier trimestre 2020, le pays a atteint une croissance impressionnante de 18,7 % du PIB lors de sa reprise maximale, maintenant une dynamique positive de la mi-2020 à la mi-2021. Au cours de cette période, la Chine a été la première et la seule grande économie à afficher une croissance positive du PIB en 2020.

Cependant, une combinaison de facteurs nationaux a depuis lors conduit à un ralentissement économique prononcé en Chine. La mise en œuvre de la politique « Zero Covid », marquée par des fermetures dans les villes de niveau 1, des pratiques de prêt bancaire restrictives à l’égard du secteur immobilier surendetté et des mesures réglementaires agressives dans divers secteurs, a abouti à une stagnation de la croissance du PIB réel au deuxième trimestre 2022 et à la pire performance économique du pays depuis des dizaines d’années. En outre, la reprise attendue au second semestre 2022 ne s’est pas concrétisée en raison de nouvelles épidémies de Covid-19 et des fermetures d’usines ayant été poursuivies dans tout le pays à la fin de l’année dernière.

Croissance du PIB en Chine

(y/y, %)

Sources: Haver, analyse QNB 

Les prévisions de croissance en Chine pour 2023 ont opris une tendance ascendente en raison de l’inversion des principaux vents contraires cycliques. Le pays s’éloigne des politiques de Covid zéro, rouvrant et normalisant son économie. En outre, la Chine s’oriente vers une politique macroéconomique plus favorable, assouplit les conditions de crédit pour le secteur immobilier et réduit les incertitudes réglementaires dans les industries technologiques clés. L’ensemble de ces changements de politique a permis d’améliorer les perspectives de croissance économique de la Chine en 2023, et un consensus s’est dégagé sur une nouvelle accélération du PIB cette année. 

Après plusieurs mois du début de l’année, comment se présente l’activité en Chine à présent  par rapport aux attentes? Selon nous, l’activité économique de la Chine semble correspondre aux attentes les plus optimistes. Trois facteurs principaux étayent notre analyse.

Principaux PMI manufacturiers en mars 2023

(Dernier PMI par rapport à un pic ou un creux récent)

Sources: Haver, analyse QNB 

Tout d’abord, les indicateurs avancés de l’activité en Chine indiquent déjà une reprise plus significative. L’indice des directeurs d’achat (PMI) de l’industrie manufacturière chinoise, un indicateur basé sur une enquête qui mesure si plusieurs composantes de l’activité se sont améliorées ou détériorées par rapport au mois précédent, a apparemment atteint son niveau le plus bas l’année dernière. Traditionnellement, un indice de 50 sert de seuil pour distinguer les changements contractionnels (en dessous de 50) des changements expansionnistes (au-dessus de 50) dans la conjoncture. Cet indicateur à fréquence plus élevée indique non seulement un passage positif en territoire expansionniste, mais aussi une accélération significative de l’activité manufacturière, en dépit d’un ralentissement remarquable de la croissance mondiale. Contrairement à la Chine, l’activité se ralentit, voire se contracte, dans d’autres grandes économies, telles que les États-Unis, la zone euro et les économies de marché émergentes de l’Asie du Sud-Est (ANASE).

Par ailleurs, la réouverture économique semble battre son plein, ce qui constitue un puissant vent arrière pour le secteur des services chinois, qui a été mis à mal. Les données montrent que la congestion du trafic reste élevée et supérieure aux niveaux de 2021-22, le volume de passagers du métro connaissant une croissance étonnamment élevée d’une année à l’autre. La demande de pétrole est remontée au-dessus des niveaux d’avant la pandémie, et la demande implicite de pétrole pour les vols intérieurs réguliers est particulièrement élevée. La consommation pendant les vacances du Nouvel An chinois laisse entrevoir une reprise initiale vigoureuse, les secteurs des services optionnels haut de gamme et moyen-haut de gamme affichant des performances supérieures. Les secteurs des services de consommation hors ligne, tels que le tourisme, le cinéma et la restauration, ont connu un fort rebond de la demande durant les vacances de la fête du printemps. Avec la reprise des dépenses liées aux voyages touristiques intérieurs et les recettes des salles de cinéma qui ont atteint le deuxième niveau le plus élevé jamais enregistré, l’ampleur de la libération de la demande refoulée pour les services de consommation optionnels hors ligne a dépassé les attentes jusqu’à présent. 

Enfin, les autorités chinoises continuent à se retirer des changements réglementaires à durée indéterminée imposés dans les secteurs technologiques clés. Au cours des derniers trimestres, des examens réglementaires complets dans certains secteurs, tels que l’enseignement privé, la fin-tech, le commerce électronique, la livraison de nourriture et le covoiturage, ont créé une grave incertitude pour les entreprises, empêchant partiellement les nouveaux investissements et même l’innovation dans les activités connexes. Cependant Ces derniers mois, , les autorités ont commencé à conclure leurs examens réglementaires, en fournissant des orientations plus claires aux entreprises et en délivrant des licences d’exploitation plus formelles à d’importantes sociétés qui opéraient auparavant dans des « zones floues ». Ces mesures ont permis de réduire l’incertitude des entreprises et favorisent déjà la reprise des investissements et de l’innovation dans le secteur privé.

Globalement, l’économie chinoise semble être sur la bonne voie pour une reprise solide en 2023, sous l’effet d’une confluence de facteurs favorables. Le secteur manufacturier montre des signes d’expansion, tandis que le secteur des services bénéficie de la réouverture économique et de la demande refoulée des consommateurs. En outre, la clarté de la réglementation dans des secteurs technologiques clés réduit l’incertitude des entreprises et favorise les investissements et l’innovation dans le secteur privé. Malgré le scepticisme des marchés quant à une reprise chinoise plus longue et plus vigoureuse, nous prévoyons que la croissance de la Chine surprendra à la hausse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here