Comment faire de Sfax un pole de santé Africain ? 

0
2051

Les préparatifs, du Colloque international « Sfax pôle de santé Africain », qui se tiendra à la capitale du sud le 17 et 18 Mai 2017 à l’hôtel Golden Tulip de Sfax, battent leur plein.

Le Tunisia Africa Business Council initiateur de ce projet vient dans ce cadre d’organiser un déjeuner débat présidé par  la ministre de la santé, Samira Maraï.

Ce déjeuner a eu lieu en présence des ambassadeurs des pays de l’Afrique Subsaharienne accrédités en Tunisie, du conseiller diplomatique du chef du Gouvernement, Tarek Ben Salem, du doyen de la faculté de médecine de Sfax Pr Samy Kammoun, des représentants  de l’ensemble des cliniques de la région de Sfax, ainsi que des dirigeants de la TABC avec à leur tête le président de Conseil Bassem Loukil.

Lors de ce débat, il a été rappelé que les cliniques de Sfax sont particulièrement frappées  par de graves crises financières et trainent comme un boulet les dettes laissées par les patients libyens. Il a été rapporté que les factures impayées au titre de soins fournis à ces Libyens varient pour chacune de ces cliniques entre 700 mille et 35 millions de dinars.

C’est pour cela que l’intervention du gouvernement est nécessaire pour résoudre ce problème et pour élaborer des stratégies qui peuvent créer de nouvelles débouchés afin d’assurer la pérennité de ces cliniques.

Les représentants des cliniques ont salué dans ce cadre l’initiative du TABC d’organiser ce Colloque international « Sfax pôle de santé Africain ».

Un colloque qui entre dans le cadre d’une vision futuriste visant la création d’un pôle économique spécialisé dans les technologies pour la santé à Sfax.

Le Président du TABC Bassem Loukil a indiqué par ailleurs que cet événement va associer le ministère de la santé, les autorités locales, les cliniques de la région, de nombreuses ambassades de pays africains accrédités en Tunisie et même Tunisair.

La compagnie nationale aérienne semble même étudier la possibilité de l’ouverture d’une desserte aérienne entre Sfax et certaines capitales africaines pour ramener les patients afin de se faire soigner dans la capitale du Sud.

La ministre de la santé Samira Maraï a exprimé son soutien à ce colloque et a appelé à profiter de son organisation pour mettre en œuvre une première feuille de route visant à concrétiser cette ambition de faire de Sfax un centre Africain pour la santé.

Il a été précisé à la fin de ce débat que plusieurs ministres africains de la santé ont confirmé leurs participations au Colloque, ainsi que les directeurs généraux des caisses de sécurités sociales et des personnalités Africaines clés du secteur.

Tous les présents ont convenu qu’il faut impérativement réussir l’organisation de ce Colloque pour présenter Sfax comme une plateforme médicale de pointe  et pour élaborer par la même une stratégie de coopération dans les domaines sanitaires entre
​la capitale du sud​ et les pays africains participants.

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here