Cérémonie de clôture de la quatrième session de formation de l’Académie Internationale de la Bonne Gouvernance

0
251
Cérémonie de l'Académie Internationale de la Bonne Gouvernance

La cérémonie de clôture de la quatrième session de formation de l’Académie Internationale de la Bonne Gouvernance s’insère dans le cadre du projet Tuniso-Allemand « Appui à l’Académie Internationale de la Bonne Gouvernance » mandaté par le Ministère fédéral de la coopération économique et du développement allemand (BMZ) et mise en œuvre par la Deutsche Gesellschaft für Internationale Zusammenarbeit (GIZ) conjointement avec l’Ecole Nationale d’Administration (ENA).

La réussite du processus de transition démocratique en Tunisie ne peut se faire sans la mise en place d’un ordre constitutionnel libéral et démocratique. Il est nécessaire pour cela de remplir plusieurs conditions : les décideurs et décideuses politiques et administratifs font progresser le processus de manière pacifique et constructive et les citoyen(ne)s s’impliquent également dans cette transition. En même temps, il est nécessaire de transformer l’appareil administratif tunisien en un système moderne et proche du citoyen, axé sur les principes de la bonne gouvernance, tels que la transparence, l’efficacité et la redevabilité, ainsi que sur les principes de l’État de droit.

L’Académie offre plusieurs prestations de soutien aux réformes en matière de bonne gouvernance sur le plan central et régional, elle encourage  l’échange d’expériences à travers des conférences internationales et des dialogues d’experts traitant de divers thèmes de la bonne gouvernance en Tunisie en Allemagne et dans plusieurs autres pays . La promotion du réseautage entre les anciens élèves ainsi qu’entre les experts de la bonne gouvernance tunisiens et allemands fait également partie de ses objectifs. 

Ce projet trouve sa spécificité dans la formation et la mise en réseau des hauts cadres de l’administration tunisienne, des représentants de la societé civile et du secteur privé au niveau national, régional et local, dans un objectif de renforcement de leurs capacités et l’accompagnement des projets de changement dans le domaine de la bonne gouvernance en Tunisie. 

Une des activités phare de ce projet est la formation organisée chaque année pour une durée de 8 mois se rapportant a une thématique choisi et qui permet aux participants de se concerter sur des sujets de réformes au sein de l’administration tunisienne. 

32 participants ont suivi avec succès au courant de cette année académique 2018-2019 une formation et un accompagnement portant sur «  la gouvernance et la décentralisation , il s’agit d’une formation variée alliant des séances présentielles,des formation en ligne pour développement organisationnel et le renforcement des capacités des personnes formées. 

Les participants ont été appelés à élaborer et mettre en œuvre un projet de réforme concret. Le projet doit aboutir à un changement au sein de l’administration tunisienne qui soit perceptible pour le citoyen et bénéfique pour l’administration centrale, l’administration déconcentrée et l’administration décentralisée. 

Le rapport présenté par les acteurs de changement porte sur une proposition d’un projet de changement facilitant la relation entre l’administration centrale et les communes. Ce rapport a mis en exergue plusieurs lacunes dans cette phase transitoire de la décentralisation,l’insuffisance des textes règlementaires pour la mise en place du CCL, les pistes aux multiples revendications des citoyens, toujours à la recherche de meilleures conditions de vie  

Ce « réseau des facilitateurs d’appui au processus de décentralisation » prendra sur lui d’inculquer la culture du changement dans les administrations centrales, de créer des îlots de réactivité au profit des communes, de transférer et de partager les connaissances, de mettre en place des point focaux centraux, régionaux et locaux servant de cellules de veilles au bon déroulement du processus de décentralisation, à un accompagnement sur mesure des communes, au renforcement de leurs capacités managériales. Bref, à trouver des réponses instantanées à leurs soucis.

Une cérémonie a été tenue le 16 Juillet 2019 au sein de l’Ecole Nationale d’Administration en présence de M. Kamel Morjene Ministre la Fonction Publique, de la Modernisation de l’Administration et des Politiques Publiques, de Mme Asma Sehiri, Directrice de l’Ecole Nationale d’Administration, de M. Thomas Fiegle, Chef du projet « Appui à l’Académie Internationale de la Bonne Gouvernance » et de Mme Rym Jelassi, Directrice de l’Académie Internationale de la Bonne Gouvernance et de Mme Monia Gastli coordinatrice de la formation auprès du projet appui à l’académie internationale de la Bonne Gouvernance. 

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here