Carlos Navarro : « Timsoft, acteur majeur de la transformation numérique des entreprises »

0
462

Interview avec Carlos Navarro – Directeur Exécutif de Timsoft

Acteur majeur de la transformation numérique des entreprises, Timsoft est un écosystème d’entreprises. Pouvez-vous vulgariser vos services pour nos lecteurs, en quoi consistent-ils ?

Nous proposons toute une gamme de services au niveau de l’intégration de solutions informatiques d’entreprise, l’intégration des données, le développement digital -en vue de créer une bonne expérience d’utilisation des systèmes de gestion pour les entreprises et pour leurs clients.  

Au fil des années, nous avons évolué et mûri en nous adaptant aux différentes idées et différents besoins autour de l’IT. L’ERP étant l’un des principaux axes de développement initial, l’évolution a fait qu’aujourd’hui nous devons consacrer plus d’effort à différentes solutions et technologies qui vont compléter la réponse aux besoins des entreprises des différents secteurs -banque, assurance, industrie, distribution, retail, services…-

Le développement digital a pris une place importante dans notre réponse aux enjeux de l’entreprise car il permet d’augmenter une interaction plus importante avec l’écosystème de l’entreprise : ses clients, ses donneurs d’ordres, ses fournisseurs…

La transformation numérique des entreprises veut dire d’un côté, accompagner les entreprises à se structurer au niveau de leur écosystème IT et la gestion de l’information et d’un autre coté, à partir de là, travailler à comment capitaliser sur cette information-là pour avoir des bénéfices pour l’entreprise. 

Aujourd’hui, toutes les entreprises ont besoin d’un accompagnement parce que la technologie a beaucoup avancé et c’est de plus en plus difficile de faire des choix et de sélectionner la bonne technologie qu’il nous faut pour évoluer en tant qu’entreprise. 

Notre approche du «One-stop-shop* », vise à structurer notre accompagnement dans la durée. Un client qui va adresser ses besoins de transformation digitale ne pourra pas tout attaquer d’un seul coup -il va devoir évoluer petit à petit pour optimiser son environnement digital et pour cela, un accompagnement d’un seul prestataire capable d’assurer la mise en place de toutes les solutions et fonctionnalités digitales, est un atout important. 

Cela nous a amené à collaborer avec des partenaires technologiques comme Arion Technologie et Satoripop, des partenaires au niveau de la gestion de l’entrepôts comme Körber, avec un éditeur de solutions de gestion de relation client qui est Salesforce ou avec des éditeurs mondiaux comme Cegid et Microsoft et d’autres partenaires technologiques par exemple dans le paiement, la signature électronique ou la blockchain. 

Quel bilan dressez-vous pour votre parcours ?

Lorsque nous avons débuté, c’étaient nos clients qui nous approchaient en nous exprimant leurs besoins.

Aujourd’hui, ces besoins sont de plus en plus complexes, de plus en plus variés et les possibilités qui existent sur le marché, en termes de solutions informatiques, sont plus grandes. 

Donc, notre parcours se résume à un enrichissement constant en termes de maîtrise, d’expertise et de technologies différentes et ce, dans le but d’accompagner les entreprises sur des sujets de plus en plus vastes.

C’est cet enrichissement qui nous a permis de faire évoluer nos solutions proposées et les diriger plus vers le SaaS qui est un modèle de livraison, une solution est déjà prête que nous intégrons correctement à l’intérieur des processus du client, ce qui demande de plus en plus d’expertise métier et fonctionnelle, plutôt que de la maîtrise purement informatique. 

Nos équipes ont été naturellement amenées à devenir conseillers-métier, processus et fonctionnels, plutôt que des experts informatiques. Cela représente un grand challenge pour les jeunes talents qui doivent atteindre plus rapidement une maturité dans la compréhension des enjeux d’entreprise. 

Le covid a lourdement impacté les entreprises qui en subissent jusqu’à aujourd’hui les conséquences. Quelles solutions proposez-vous pour ces entreprises ?

Le covid a mis en évidence certains problèmes dans la gestion interne des processus des entreprises qui nécessitaient plus d’outils informatiques pour pouvoir opérer à distance.

Cette pandémie a également mis en évidence d’autres problèmes par rapport à la dépendance à certains marchés qui peuvent être en crise. Ceci nous a appris qu’il faut se tourner vers de nouveaux marchés pour rester pertinent. 

Aujourd’hui, les entreprises souhaitent devenir de plus en plus flexibles pour être capables de faire face à ces crises et mieux maîtriser ces processus internes.  

Nos clients ont, par exemple, été obligés de rapidement passer au E-commerce à cause des fermetures des boutiques alors que certaines entreprises n’étaient pas prêtes pour cette transition.

Nous avons dû nous adapter et proposer des services marketing B to C, marketing digital, ou encore CRM pour faire un très bon ciblage des campagnes marketing pour les clients et pour faciliter l’exécution des processus E-commerce. Hormis ces quelques points, la demande en service IT n’a pas vraiment diminué.

Forcément, le Covid-19 a été une période de crise mais c’était aussi l’occasion pour les entreprises de se poser les bonnes questions par rapport à la réalité de leur process et des systèmes IT, cela a été un vrai catalyseur de changement qu’il fallait se structurer un petit peu au niveau de la transformation digitale. 

Pour nous, cela a permis de mettre l’accent sur quelque chose d’important : Le Digital, ce n’est pas que pour l’externe. Les salariés, les fournisseurs, les actionnaires, les partenaires -tous veulent interagir digitalement avec une entreprise-. Le “Everyone’s eXperience Management” (ou X2M) est devenu un terme chez nous pour expliquer que, ce qui doit driver la transformation digitale, c’est l’expérience de l’utilisateur face aux processus internes et externes de l’entreprise. 

Parmi les outils que vous proposez, nous comptons le CRM. Quelle est son importance pour une entreprise ?

Ayant longtemps travaillé dans le commerce de détails, nous avons toujours mis l’accent sur l’importance de gérer les programmes de fidélité, l’importance de connaître ses clients, l’importance des offres personnalisées, etc.

Donc, pour résumer, le CRM est ce qui permet de collecter beaucoup d’informations. Cette data sur les clients combinée à de la business intelligence permet d’offrir une expérience personnalisée et de prendre les bonnes décisions en étant Customer-centric.

Nous avons appris et appliqué ceci dans le domaine du retail, mais finalement il s’applique à tous les types d’entreprises.

Si une entreprise veut tirer des bénéfices avec ses clients, le CRM est une bonne option qui permet de structurer les informations relatives aux clients. 

Prenons par exemple les banques qui sont, aujourd’hui, en train de se structurer au niveau de leurs processus internes. Le vrai besoin du secteur bancaire en Tunisie c’est de s’adresser aux clients proactivement avec des offres faites sur mesure et un service-client hors pair en termes de prise de rendez-vous avec un agent ou de demande d’informations. 

L’idée pour les banques est d’ouvrir de moins en moins de succursales et, moyennant un CRM, mettent à disposition de leur communauté l’information nécessaire. Les banques ouvrent ainsi les portes d’un monde digital dans lequel elles interagissent avec leurs clients. 

C’est ce que les clients veulent et c’est ce que les banques doivent mettre petit à petit en place et cette réalité s’applique à toutes les entreprises qui existent sur le marché. Nous avons également fait un partenariat avec Salesforce qui est un des CRM les plus importants au niveau mondial parce que justement les entreprises sont en train de se rendre compte que le fait d’être centré sur le client est un vrai générateur de revenu, que ce soit en période de croissance d’une économie ou bien en une période de crise. Nous avons besoin de capter le maximum de données de notre portefeuille client, d’être le plus pertinent possible et d’être présent auprès des clients au bon moment. C’est ce que le CRM aide les entreprises à faire.  

Rating: 2.5/5. From 2 votes.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here