Boehringer Ingelheim: l’innovation dans la prise en charge du diabète de type 2 en Tunisie

0
184
Bachir Batel Boehringer Ingelheim

· La prévalence du diabète en Tunisie est actuellement estimée à 12,2% chez les adultes de plus de 30 ans, ce qui contribue de façon significative à la morbidité et à la mortalité.

· Des spécialistes en endocrinologie et en maladies cardiovasculaires ont été réunis pour discuter des lignes directrices et des résultats des essais cliniques.

· Un nouvel inhibiteur de SGLT2 a été lancé au cours de l’événement.

Boehringer Ingelheim, l’un des principaux laboratoires pharmaceutiques dans le monde, a récemment réuni 150 endocrinologues et cardiologues de renom pour discuter des nouvelles approches de gestion du diabète de type 2 et des comorbidités associées telles que les maladies cardiovasculaires. Lors de cet événement, Boehringer Ingelheim a également lancé son nouveau traitement oral, un inhibiteur du Co-transporteur de sodium-glucose de type 2 (SGLT2). Cette innovation thérapeutique de Boehringer Ingelheim visait à répondre aux besoins des patients tunisiens et de fournir des solutions innovantes afin d’améliorer la santé des patients. Le nouveau traitement a prouvé dans l’essai clinique EMPA-REG OUTCOME®une réduction du risque cardiovasculaires chez les patients ayant un diabète de type 2 avec une maladie cardiovasculaire établie.

Les experts scientifiques ont discuté l’évolution des recommandations en matière de traitement du traitement du diabète type 2 et la nécessité de combler les lacunes thérapeutiques afin de fournir aux patients une prise en charge globale. Ils ont déclaré qu’en raison des complications associées au diabète, telles que l’hypertension artérielle et l’obésité ; les maladies cardiovasculaires représentent une complication majeure ainsi que la principale cause de décès liée au diabète.

Les personnes diabétiques ont deux à quatre fois plus de risques de développer une maladie cardiovasculaire que les personnes non diabétiques.

Le fardeau du diabète de type 2 représente un défi majeur pour le système de santé en raison de la prévalence croissante et de l’impact sur la morbidité et la mortalité. Les estimations actuelles suggèrent que 12,2% des adultes Tunisiens âgés de plus de 30 ans sont atteints de diabète de type 2, contribuant à 5% du taux de mortalité totale. Si la tendance actuelle se maintient, la prévalence en Tunisie devrait atteindre 26,6% d’ici 2027.

La mortalité associée aux maladies cardio-vasculaires est particulièrement préoccupante car elle contribue à 49% du nombre total de décès en Tunisie et constitue ainsi une des principales causes de décès chez les diabétiques de type 2 .

Si la maladie n’est pas maîtrisée, une glycémie élevée peut entraîner des problèmes macro et micro vasculaires, ce qui augmente le risque de complications cardiovasculaires telles que la maladie coronarienne, la maladie artérielle, les accidents vasculaires cérébraux, ainsi que la rétinopathie diabétique, la néphropathie et la neuropathie.[

Le Pr Mohamed ABID, président de la Société Tunisienne d’Endocrinologie Diabète et Maladies Métaboliques (STEDIAM) a déclaré : « La maîtrise du risque cardiovasculaire est aussi importante que l’équilibre glycémique chez les patients atteints de diabète de type 2. Nous devons maintenant reconnaître la nécessité impérieuse de prendre en compte les comorbidités microvasculaires et macrovasculaires, car il est impératif de fournir aux patients une approche globale de la gestion de la maladie ».

En outre, le Pr Leila Abid, présidente de la Société tunisienne de cardiologie et de chirurgie cardiovasculaire, a également déclaré : « Le diabète est en augmentation en Tunisie et représente une épidémie majeure dans le monde. Il existe une tendance globale dans les directives de prise en charge du diabète de type 2 qui prennent désormais en compte les comorbidités telles que le risque cardiovasculaire, car les patients ont besoin d’options de traitement offrant une protection cardiovasculaire robuste. L’étude EMPA-REG OUTCOME® a montré que l’inhibition du SGLT2 pouvait constituer un moyen efficace de réduire la glycémie dans la gestion du diabète de type 2 avec un effet positif sur la réduction du risque cardiovasculaire ».

L’essai clinique EMPA-REG OUTCOME®, chez les personnes atteintes de diabète de type 2 et de maladie cardiovasculaire établie, a montré que le nouveau traitement réduisait de 14% le risque de décès cardiovasculaire, de crise cardiaque ou d’AVC non mortel et de 38% le risque de décès cardiovasculaire par rapport au placebo. En plus d’un contrôle glycémique efficace et d’une perte de poids, ce nouveau traitement a permis d’améliorer les résultats cliniques en matière de protectionrénale. Cet essaiclinique à long terme, multicentrique, randomisé, endouble insu et contrôlé par placebo s’est déroulé dans 590 sites cliniques répartis dans 42 pays avec 7 020 participants qui ont été observés pendant une durée moyenne de 3,1 ans.

L’introduction d’une approche globale de la gestion des conséquences du diabète de type 2 et des maladies cardiovasculaires fait partie de l’engagement de Boehringer Ingelheim visant à promouvoir l’accès à des thérapies innovantes permettant de sauver des vies. Boehringer Ingelheim travaille avec la communauté scientifique locale pour sensibiliser le public à l’importance des maladies cardio-métaboliques en Tunisie.

Bachir Batel, Directeur général et chef de pharmaceutique humaine en Afrique du nord-ouest et Boehringer Ingelheim a déclaré, “La Tunisie est un marché stratégique dans les opérations plus larges de Boehringer Ingelheim au Moyen-Orient, en Turquie et en Afrique. Une de nos priorités clés consiste à renforcer notre présence en collaborant avec nos partenaires afin de proposer des solutions médicales innovantes et durables aux patients et améliorer les résultats en matière de santé. Cet objectif sera atteint grâce à la création de partenariats communautaires et à une plus grande sensibilisation au diabète.”

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here