Bassem Loukil : les banques tunisiennes ne sont pas adaptées aux marchés africains

0
882
Bassem Loukil

Dans une déclaration aux médias dans la matinée du mercredi 09 janvier 2019, Le PDG du groupe Loukil et président de TABC, Bassem Loukil a affirmé qu’au cours du premier semestre 2018, les échanges commerciaux de la Tunisie avec les pays d’Afrique subsaharienne ont observé une hausse de 47% par rapport à la même période de 2017 à 570 millions de dollars.

Cette performance démontre de la nécessité de résoudre les diverses problématiques entravant l’action des hommes d’affaires tunisiens en Afrique. Ces problématiques s’articulent autour du financement et des lignes maritimes. En raison de ces difficultés une entreprise tunisienne sur 10 est capable d’exporter à destination des marchés africains.

Pour ce qui est de la problématique des financements accordés par les banques tunisiennes qui ne sont pas totalement convaincues du potentiel du marché africain. En Tunisie mis à part, la STB et la BH les banques ne sont pas actives sur le marché africain. Elles ne disposent pas des outils et des garanties nécessaires pour y accéder. Il est impératif de résoudre cette difficulté pour qu’ils ne représentent plus un obstacle pour la présence des investisseurs tunisiens en Afrique.

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here