BAD : 5 pays africains dont la Tunisie présentent des projets d’investissement ambitieux sur les énergies renouvelables

0
260

La Banque Africaine de développement (BAD) a publié lundi 13 décembre, un communiqué sur son site officiel revenant sur la 5ème édition du Marché de l’énergie en Afrique.

Organisé par la BAD et tenue en visioconférence, du 26 au 29 octobre dernier, cette édition avait pour thème : « Identifier les opportunités dans la chaîne de valeur de l’énergie : supprimer les goulets d’étranglement et débloquer les investissements au Cameroun, en Guinée, au Kenya, au Mozambique et en Tunisie ».

Ces cinq pays africains ont présenté des projets d’investissement ambitieux sur le renouvelable lors du Marché de l’énergie en Afrique (MEA), qui réunissait gouvernements, secteur privé et partenaires au développement.

Cet événement vise à promouvoir des projets stratégiques et des réformes clés du secteur de l’énergie. Chaque pays y présente ses priorités en insistant sur l’importance des ressources dans son développement.

Belhassen Chiboub, directeur général au ministère de l’Énergie a déclaré à ce sujet : « Il est impératif de rétablir l’indépendance énergétique de la Tunisie, car le pays a connu des déficits croissants et coûteux dans son bilan énergétique durant les deux dernières décennies ». 

C’est dans ce contexte que le gouvernement tunisien a lancé ce plan en 2017, avec un objectif de 3,8 gigawatts de capacité installée d’énergie renouvelable d’ici à 2030. Cela décuplerait la capacité énergétique du pays pour un coût annuel estimé à environ 400 millions de dollars.

Le Marché de l’énergie en Afrique a permis d’aborder notamment la planification et les réformes du secteur, l’expansion de la production d’énergie renouvelable, la viabilité financière et l’accès à l’énergie, les systèmes hors réseau et le commerce de l’électricité.

L’événement a abouti à la présentation de plans d’action réalisables avec des engagements fermes pris par les différentes parties prenantes pour soutenir l’augmentation des investissements du secteur privé dans les cinq pays. 

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here