Au final la Tunisie a tout pour plaire et ne devrait vraisemblablement pas plaider la folie face à jury régional bien remonté et suspicieux !!

0
1014
Edito par Nabil ALLANI

Ainsi on se lassera jamais de répéter à qui veut bien l’entendre que le plus petit du Maghreb est également la seule nation a avoir tiré son épingle du jeu dans l’effroyable tourmente du monde. Faisons nos calculs. The arab spring a laissé sur la route plusieurs cadavres, la Syrie, le Yémen, la Libye tous trois devenus des théâtres de guerre. L’Egypte quant à elle a préféré tourner la page de la révolution et nommer à la tête du pays un maréchal. La petite Tunisie a en revanche usé de tout son génie populaire et collectif pour rester dans la course et rejoindre sans trop d’effusion de sang le club prestigieux des nations démocratiques. C’est une performance réalisée dans un contexte de crise, de chute de régime politique, de montée de l’islam politique et de transition démocratique particulièrement compliquée. A cela il faut ajouter la troublante concordance de deux phénomènes d’une rare violence les attentats terroristes et le quasi effondrement de notre économie. Pourtant le pays fonctionne. Les débats qui s’y déroulent sont à la limite de l’insolence et endossent un caractère inédit voir subversif aux yeux du monde arabe. On parle de dépénaliser tout ce qui l’était auparavant en termes de libertés et de citoyenneté avec pour toile de fonds une formidable controverse idéologique entre traditionalistes et modernistes.

L’Histoire de ce côté-ci de la méditerranée est fatalement en marche. La Tunisie qui est territorialement ancré au Sud, regarde désormais vers le Nord. Osera-t-elle franchir le pas qu’elle remettra en couse tout son édifice génétique !! Elle a les moyens d’y parvenir à commencer par l’humour noir de son peuple et la résilience de ses élites. Dans ce grand saut vers la modernité la Tunisie traîne pourtant un boulet. Elle n’a pas de contrat social qui interconnecte ces villes, ces villages et ses régions. La constitution dans sa formule rénovée et toutes les lois qui en découlent ne suffisent pas à tout régler. Il manque un contrat qui rende sa fierté aux tunisiens qui n’ont pas d’accès à la mer aux richesses et aux privilèges. C’est qu’à failli accomplir Bourguiba et que Ben Ali s’est diaboliquement employé à détruire. Il nous a remonté les uns contre les autres puis a pris le chemin de l’exil !

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here