AFR-IX œuvre à améliorer la connectivité en Afrique du Nord

0
219

Le fournisseur de connectivité à haut débit AFR-IX telecom prévoit de nouveaux investissements pour répondre à la demande en connectivité à haut débit qui a explosé en Afrique depuis 2020.

Pour cela, AFR-IX prépare le déploiement du nouveau système sous-marin de fibre optique, baptisé Medusa, qui reliera les pays d’Europe du Sud et de l’Ouest à l’Afrique du Nord, grâce à une stratégie d’expansion de son offre de connectivité.

Ce projet qui n’est encore qu’ à ses débuts se concrétise petit à petit, AFR-IX qui n’attend plus que l’approbation des autorités, vient de déposer une demande d’autorisation au Portugal qui abritera l’une des deux extrémités de l’infrastructure télécoms. 

Ce projet, financé partiellement par la Banque européenne d’investissement à hauteur de 163 millions d’euros, à un coût total estimé à près de 326 millions d’euros.

Il porte sur un système de 8 700 km de long, constitué de 24 paires de fibres d’une capacité de 20 térabits chacune, avec une capacité totale de 480 térabits pour l’infrastructure télécoms.

Il reliera Lisbonne et Sines au Portugal à Port-Saïd en Égypte, avec des points d’atterrissages tout le long : en Espagne ; au Maroc ; en Tunisie ; en Algérie ; en France ; en Italie ; à Chypre et en Grèce.

« Il y a une combinaison de facteurs qui nous poussent à investir dans ce câble : outre le fait qu’il y a certains câbles sous-marins en Méditerranée qui arrivent à la fin de leur cycle de vie et qui ont besoin d’alternatives, on sait que le trafic de télécommunications généré en Afrique a augmenté en moyenne de 55 % par an », a déclaré Norman Albi, le président-directeur général d’AFR-IX telecom.

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here