Adel Ayed : « Renault est la marque leader des véhicules particuliers »

0
213
Adel Ayed

Entretien avec Adel Ayed Directeur Général – Groupe ARTES.

 

Comment se porte le groupe ARTES ?

Le Groupe ARTES résiste dans un environnement difficile mais je reste optimiste malgré les contraintes et la baisse des quotas depuis 2016 qui a atteint 30%. En tant que leader incontesté de la mobilité en Tunisie avec nos marques Renault, Dacia, Nissan et Lada, nous sommes pénalisés par ces restrictions mais grâce à notre parfaite connaissance des spécificités du marché tunisien et notre bonne gouvernance, nous maintenons le cap car notre stratégie est d’offrir des véhicules bien équipés à des prix concurrentiels et notre politique est articulée autour de la satisfaction client qui est au cœur de nos préoccupations.

Avec la baisse des quotas, il faut ajouter les nouvelles hausses fiscales ?

C’est la conjugaison de plusieurs facteurs car en plus de la hausse des droits de consommation, il faut aussi rajouter le glissement du dinar, ce qui a conduit à l’augmentation du prix de voitures. Ainsi les petites cylindrées se négocient désormais à partir de 45 000 DT et les berlines à pas moins de 100 000 DT. De telles augmentations pénalisent le consommateur qui peinera à renouveler sa voiture avec une conséquence directe de vieillissement du parc automobile et ses conséquences sur la sécurité et les pièces de rechange. Ceci dit et malgré ces indicateurs et la baisse de volume due aux restrictions de quotas, les offres du Groupe ARTES restent très compétitives avec Renault et sa légendaire attractivité, Dacia et ses produits accessibles, Nissan et modèles Hi-Tech et maintenant Lada et son 4×4 URBAN à moins de 50 000 DT.

Toutefois l’année 2019 nous réserve son lot d’incertitude avec un manque de visibilité pour les quotas ce qui peut affecter notre position pour négocier des bons prix auprès des constructeurs. Une absence de visibilité qui nous inquiète et qui interpelle nos 20 000 actionnaires. Mais en dépit de cette conjoncture, nous œuvrons à maintenir nos résultats et nous continuons à investir comme en témoigne les travaux de rénovation de nos ateliers pour garantir et assurer le meilleur SAV possible à nos clients.

En  parallèle nous travaillons avec Nissan sur un projet de montage de Pick-up avec un programme de production qui pourrait atteindre les 15 000 véhicules et donc cibler à la fois le marché local et l’export vers un certain nombre de pays africains.

Le marché automobile tunisien compte de plus en plus de marques chinoises. Qu’en pensez-vous ?

L’ouverture et l’attribution de nouvelles autorisations a dynamisé la marché et il est acquis que les marques chinoises ont gagné des parts de marché mais pour je crois fermement à la sélection naturelle et à l’intelligence du client. C’est pour ces raisons que nous misons sur la notoriété de nos marques, la qualité de notre SAV et la disponibilité de nos pièces de rechange.

Renault reste la marque historique et la marque préférée des tunisiens et aussi sa marque de fabrique qui est l’accessibilité avec les modèles CLIO et SYMBOL, nous sommes maintenant dans une phase d’upgrade avec des modèles mieux équipés qui répondent aux besoins de nouveaux clients férus de technologie et d’innovation avec la MEGANE 4 qui a retrouvé son lustre et la KADJAR le SUV qui séduit de plus en plus grâce à son design et ses équipements.

ARTES est aussi bien implanté dans l’industrie ?

Oui et cela via notre filiale Autronic qui dispose d’un site industriel employant plus de 2000 personnes. Cette unité totalement exportatrice est une joint-venture spécialisée dans les systèmes embarqués comme les afficheurs ou le verrouillage électrique.

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here