ADAPT, pour soutenir le secteur agricole en Tunisie

0
883

L’agence de coopération italienne et l’Union européenne lancent un nouveau mécanisme de soutien de 18 millions d’euros pour aider le secteur agricole tunisien, en particulier les petits producteurs de céréales, à surmonter l’augmentation des coûts de production et s’adapter aux changements climatiques.

Ce mécanisme bénéficiera dans un premier temps à trois collecteurs de céréales mandatés par l’Office des Céréales, dont deux semenciers.

Il s’agit de la Compagnie Multiservices Agricoles (CMA) qui collecte 30% des céréales en Tunisie, la Société Mutuelle Centrale des Semences (COSEM) et la Société des Semences Sélectionnées (SOSEM) qui produisent respectivement 47% et 28% des semences en Tunisie.

Ces collecteurs recevront environ 800 000 euros pour réduire d’environ 28% les remboursements de crédits accordés à un millier d’agriculteurs pendant la campagne 2022-2023.

Les agriculteurs pourront utiliser ce financement pour acheter à crédit auprès de ces collecteurs tous les intrants nécessaires à la culture céréalière, à l’exception des pesticides non biologiques.

L’Institut National des Grandes Cultures (INGC) assurera l’accompagnement technique des agriculteurs bénéficiaires pour contribuer à la sécurité et souveraineté alimentaire du pays.

Ce soutien financier direct aux petits producteurs de céréales s’inscrit dans le cadre du programme Le programme « Appui au Développement durable dans le secteur de l’Agriculture et de la Pêche artisanale en Tunisie» (ADAPT), financé par l’UE et mis en œuvre par l’agence italienne de coopération, en partenariat avec le Programme Alimentaire Mondial. Doté de 44,4 millions d’euros et de 20 millions d’euros supplémentaires, ce programme vise à apporter des solutions concrètes aux agriculteurs pour s’adapter aux changements climatiques.

L’INGC et l’Institution de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur Agricoles (IRESA) accompagnent les bénéficiaires pour préserver le potentiel de production durable des systèmes céréaliers tunisiens, en collaboration avec des instituts de recherche internationaux. Le Programme Alimentaire Mondial sensibilise par ailleurs les consommateurs à réduire le gaspillage alimentaire et améliorer la sécurité alimentaire en Tunisie.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here