Abdessalam Loued : « Aujourd’hui, nous visons le marché britannique mais également tous les pays présents dans le Commonwealth.»

0
953

Entretien avec Abdessalam Loued, CEO huilerie Loued et vice-président de la Chambre tuniso-britanique.

Vous représentez au sein de la chambre tuniso-britannique un secteur important, celui de l’industrie agroalimentaire ?

Tout d’abord je tiens à souligner que cette chambre est certes relativement petite par le nombre mais grande par ses activités, son rayonnement aussi bien à l’échelle  nationale qu’à l’extérieur des frontières et notamment au Royaume Uni. J’ajouterai aussi que les membres de cette Chambre, eux aussi, rayonnent dans le monde des affaires, la culture et l’enseignement. Je finirai par saluer le fort degré d’implication et l’assiduité de nos membres. Effectivement, je représente l’agrobusiness et, de façon concrète, puisque ma société dispose d’une filiale implantée en Grande-Bretagne. Nous exportons, depuis près de cinq ans, et vers ce pays, la majorité de nos produits sous la marque Rivière d’Or.

Comment votre circuit de distribution est-il organisé ?

Nous exportons dans le cadre de la politique de quotas définie par l’Union européenne en matière d’huile d’olive. Pour la Tunisie. Ce quota est fixé à 56.700 tonnes par. Pour 2018, nos exportations ont failli être compromises dans la mesure où la filière a consommé son quota dès la première semaine de janvier. Fort heureusement et lors de la récente visite faite par Monsieur Youssef Chahed au Parlement de Bruxelles, le chef du Gouvernement a réussi à augmenter ce quota de 30.000 tonnes pour 2018 et 2019.  La profession lui est reconnaissante.  Pour ce qui est de la distribution de nos produits, elle se fait principalement à travers le marché ethnique. Des distributeurs nous achètent nos produits purs, les distribuent dans les petites et moyennes boutiques alimentaires et qui ciblent surtout les communautés turques, pakistanaises et arabes en général. Mais la seconde phase de notre stratégie c’est d’être présent dans la grande distribution. Cette démarche est d’autant plus légitime que Rivière d’Or commence à acquéreur une certaine notoriété auprès du consommateur britannique.  Nous sommes dans cette activité depuis 1928, année où mon grand-père, Abdessalem Loued, a créé l’entreprise. J’ai pris le relai en 1991 et ce, à la faveur de la privatisation de la filière. Naturellement, si nous sommes présents sur le marché anglais c’est que nos produits sont rigoureusement contrôlés. Il faut savoir que dans ce cadre, la Tunisie est un des pays au monde qui contrôle la conformité du produit huile d’olive avant l’exportation. Et notre entreprise a toutes les certifications imaginables et spécifiques au secteur, c’est un passeport nécessaire pour l’exportation.

Quel est le potentiel du marché britannique ?

C’est un potentiel considérable même si mon entreprise est la seule à y opérer. Et ce potentiel sera encore plus important après la sortie des Anglais de l’Union européenne. Aujourd’hui, nos concurrents qui sont principalement l’Italie, l’Espagne et la Grèce, se retrouveront sur le même pied d’égalité que nous au lendemain du Brexit. C’est aux Tunisiens de batailler plus fort surtout que nos concurrents ne seront plus favorisés sur le marché britannique. En fait, le Brexit est une aubaine pour le secteur agroalimentaire. L’idéal est que Londres accepte la libre circulation de nos produits : l’huile d’Olive, les dattes, les agrumes, les vins et autres produits du terroir national. Aujourd’hui, nous visons aussi bien le marché britannique mais également tous les pays présents dans le Commonwealth et ses zones de libre échange. Mais il y a aussi l’importance du marché américain avec ses 310.000 tonnes d’huile d’olive par an, car il ne faut pas oublier que l’huile d’Olive tunisienne est la meilleure au monde et nos concurrents le savent bien.

Et Loued ?

Loued est une grande huilerie avec une capacité de production de plus de 30.000 tonnes par an et nous sommes présents aussi bien dans le conditionné que dans le bio. Nos produits sont présents dans plus de 60 pays ! Notre plus grand marché c’est l’Arabie Saoudite, on vend  aussi à la Suisse, au Pakistan et en Afghanistan.

Note: 5.0/5. à partir de 1 vote.
S'il vous plaît, attendez...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here