Abderraouf Najar : « l’emploi et notre premier souci des programmes enseignés »

0
604
Abderraouf Najar Président de l’université Espima Business School

Interview de Monsieur Abderraouf Najar, Président de l’université Espima Business School (EBS)

En tant que Président d’ESPIMA BUSINESS SCHOOL, pouvez vous nous présenter votre université ?

EBS est une université privée de management et d’informatique née de la volonté de créer un projet pédagogique innovant qui place l’étudiant au cœur de son modèle d’enseignement. Elle est entièrement tournée vers l’entreprise, l’économie et la société dans son ensemble. 

En tant que Business School, notre objectif principal est de préparer les managers de demain à travers une pédagogie efficiente et différenciée qui au delà de la formation, offre aux étudiants le cadre idéal pour renforcer les soft skills, concrétiser leurs projets et les amener sur la voie de l’entrepreneuriat. 

EBS met aussi l’accent sur le « learning by doing » c’est à dire l’apprentissage par la pratique, afin de montrer aux étudiants les liens entre les différents enseignements reçus et de leur permettre de développer des compétences plus particulières comme la créativité, le travail en équipe, l’esprit d’analyse et de synthèse, le sens de l’initiative, le leadership, l’identification et la résolution de problèmes et la gestion des relations professionnelles.

L’EBS propose une formation universitaire Bilingue, pouvez-vous nous en dire d’avantage ?

Conscient que l’anglais est devenu de nos jours une compétence nécessaire pour booster sa carrière à l’échelle nationale et internationale, mais comprenant les appréhensions des étudiants à entamer des études post bac totalement en anglais de peur du manque de maitrise, EBS est la première université en Tunisie à mettre en place un programme de formation en anglais de manière progressive, notre objectif est de permettre à l’étudiant en licence de s’adapter progressivement à des cours enseignés 100%  en anglais.

EBS a-t-elle mis l’accent sur les nouvelles technologies dans son système d’enseignement ?

EBS a choisi aussi de mettre en place un système d’enseignement exploitant les plus récentes innovations technologiques, en équipant toutes les salles de cours par des tableaux interactifs et en développant une plateforme E-learning qui apporte plusieurs avantages à nos étudiants : l’attractivité du contenu numérique, la flexibilité et l’adaptabilité selon les disponibilités de l’apprenant, l’interaction entre les professeurs et les étudiants avec un accompagnement personnalisé, l’auto-évaluation tout au long du cursus….

Comme vous le savez, aujourd’hui la problématique de l’emploi est au cœur des préoccupations des parents pour leurs enfants. EBS a-t-elle intégré cette problématique dans ses programmes ?

L’emploi est notre premier souci des programmes enseignés, surtout une université privée ou publique qui ne pense pas à l’emploi est pratiquement vouée à l’échec. C’est pour cela, tout doit se jouer dés en amont et non en aval de la formation, de notre côté, nous avons entamé des études sur les besoins des entreprises pour pouvoir caler nos programmes en adéquation avec la demande du marché.

Aujourd’hui la qualité de nos parcours universitaires est très plébiscité par les entreprises et la plupart de nos étudiants trouvent des emplois dans 6 mois après l’obtention de leurs diplômes, sachant que nous avons mis en place pour les étudiants en Master un système de formation en alternance  grâce à un emploi du temps aménagés : 3 jours à l’université et 2 jours en entreprise, pour que chaque étudiant acquière tout au long de ses études une expérience professionnelle conséquente et enrichissante qu’il pourra valoriser par la suite lors de son recrutement.

Avez-vous des partenariats avec des universités étrangères ?

Nous avons également tissé des relations avec des écoles réputées en Europe, afin de faire bénéficier nos diplômés d’une reconnaissance internationale. Parmi les partenariats les plus importants, on peut citer l’accord avec l’université publique de Cergy-Pontoise Paris à travers lequel les étudiants d’EBS ont la possibilité d’obtenir un diplôme d’état français reconnu partout dans le mode, en étudiant les deux premières années de Licence en Tunisie et la 3ème année en France tout en bénéficiant des mêmes avantages des étudiants français (logement, soins, transport, restaurant universitaire, …) et avec ce diplôme ils peuvent s’inscrire en Master dans une université publique ou privée.

Quelles sont les nouveautés d’EBS pour la prochaine rentrée ?

La prochaine rentrée universitaire 2019/2020 va être une année très riches au point de vue offres de parcours, en plus de tous les spécialités de référence que nous avons eu déjà (Digital marketing et Data analytics, Ingénierie financière, GRH, Management stratégique, …) nous allons lancer une nouvelle filière très plébiscitée par les entreprises, il s’agit des deux masters «Management de projets informatiques» et «Management de projets innovants et des Startups» c’est un diplôme très prestigieux et de haut niveau, et notre objectif est d’être au même niveau  par rapport à ce qui se fait de mieux à l’échelle mondiale dans ce domaine et ce qui va permettre à nos étudiants d’enrichir leurs connaissances et compétences tout en développant leurs cultures managériales et de choisir un métier parmi les plus recherchés sur le marché du travail.

Un dernier mot pour la fin Monsieur le Président.

Nous espérons qu’un système de classement des universités lié à la qualité des parcours et par domaine de spécialisation, soit établi en Tunisie pour plus de transparence, dans la relation entre les étudiants et les institutions d’enseignement supérieur. ce système permettra également avec la multiplicité de ses institution de faire le tri et de garder le niveau des diplômes aussi haut que possible en orientons les diplômés vers les institutions les plus crédibles.

Interview conduite par : Hatem Toulgui

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here