Abdelbasset Ghanmi – FIPA : « La Tunisie est une destination de choix pour les investisseurs étrangers »

0
469

Interview avec Abdelbasset Ghanmi, Directeur Général de l’Agence de Promotion de l´Investissement Extérieur (FIPA-Tunisia)

Pourquoi les entreprises étrangères devraient investir en Tunisie ?

La Tunisie est une destination de choix pour les investisseurs étrangers en raison de plusieurs facteurs : D’abord, son positionnement géostratégique et son rapprochement de l’Europe qui a toujours constitué un argument fort pour l’attraction des IDEs. Cet atout représente un avantage à l’heure où une mise rapide sur le marché est de plus en plus nécessaire pour réduire la dépendance.

D’un autre côté, la Tunisie est un pool de talents créatifs et compétents. Elle se positionne comme un grand réservoir en ressources humaines reconnues à l’échelle nationale et internationale. De plus, le pays fait partie des États les mieux classés dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) dans le domaine de l’innovation, d’après le dernier rapport du Global innovation index 2021 et 1er dans la région du Maghreb. Le site tunisien peut se prévaloir de ressources humaines qui ont entre autres développé ces dernières années un écosystème IT performant et résilient avec des start-ups spécialisées dans les activités innovantes de l’intelligence artificielle et du big-data, ce qui donne à la Tunisie une grande avance en high-tech du côté de la Méditerranée.

Le troisième facteur se rapporte à l’intégration progressive et confirmée de la Tunisie dans les chaines de valeur mondiales et dans une économie mondiale de plus en plus concurrentielle. Après avoir signé un accord de libre-échange avec l’Union européenne dès 1995, la Tunisie a consolidé ses liens économiques avec l’Afrique sub-saharienne, a adhéré au Marché commun de l’Afrique orientale et australe – COMESA et à la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF) et a conclu de nombreux accords bilatéraux pour renforcer la coopération avec son environnement naturel et pour être une porte d’entrée pour le co-développement et l’expansion des entreprises qui ciblent la région Europe- Afrique- Moyen-Orient – EAME dans des activités à fort potentiel de développement.

Comment les inciter ?

Comme déjà mentionnés, autant d’atouts que la Tunisie dispose pour attirer les entreprises étrangères souhaitant réaliser des investissements productifs.

Et ceci ne s’arrête pas là ! Mettant toujours en ligne de mire une croissance et un développement durables, visant être une économie inclusive et constamment en quête d’évolutions, la Tunisie continue à tout mettre en œuvre pour améliorer son climat des affaires à travers une multitude de réformes structurelles.

D’abord, un nouveau cadre législatif, la loi sur l’investissement, a été adopté en 2017, favorisant davantage l’accès aux marchés, la simplification des procédures administratives grâce à la digitalisation et la protection des investisseurs. Aussi, une loi transversale a été approuvée en 2019 pour simplifier les textes réglementaires relatifs aux activités économiques et réduire les procédures administratives qui concernent notamment l’entrepreneuriat et la création d’entreprises, et un portail numérique a été créé visant à lever les obstacles administratifs et faciliter les procédures d’investissement.

Il est à noter que notre pays se prépare actuellement à annoncer les résultats du « Plan de développement 2023-2025 » dans le contexte de la réponse aux répercussions économiques et sociales de la crise de la Corona, de la reprise de l’activité économique, du rétablissement de la croissance et du lancement de réformes majeures.

FIPA-Tunisia, quant à elle, poursuit sa mission d’accompagnement des investisseurs étrangers dans leurs parcours d’implantation en Tunisie.  En plus, l’investisseur étranger établi en Tunisie bénéficie d’un service personnalisé à travers l’unité d’assistance et de suivi dont dispose FIPA au sein de son siège. Des visites régulières sont assurées à ces entreprises pour être à l’écoute de leurs préoccupations et les accompagner dans leurs opérations d’extension.

Quels sont les secteurs les plus prometteurs ?

Avec satisfaction, la Tunisie bénéficie de dynamiques sectorielles performantes dans des domaines et filières à forte valeur ajoutée et à forte employabilité qui sont en corrélation avec les activités de l’après-COVID d’une part et les orientations internationales et françaises d’autre part. Il s’agit notamment :

– de l’économie numérique (développement de logiciels, application, fintech) et ses activités émergentes (intelligence artificielle, gaming, télémédecine, robotique…) qui ont confirmé les atouts de l’écosystème des start-ups tunisiennes qui performent à l’export,

– de l’innovation couvrant tous les secteurs d’intérêt stratégique,

– de l’écosystème des composants automobiles qui suit actuellement la tendance d’un plus grand croisement de filières avec les opportunités du digital (systèmes embarqués, nouvelles applications liées aux véhicules autonomes et connectées…)

– des industries de la santé (production de médicaments génériques, de produits para-médicaux…),

– des secteurs agricole (notamment le bio) et agroalimentaire,

– et du textile intelligent.

Sans perdre de vue, bien entendu, les secteurs traditionnels pour lesquels la Tunisie est compétitive sur la scène internationale, à l’instar des industries mécaniques et électriques et les composants aéronautiques.

Pensez-vous que la situation actuelle du pays pourrait mettre en danger les investissements en Tunisie ?

 

Le flux des investissements internationaux en Tunisie en 2021 est presque stable, en baissant de 0,5% par rapport à 2020, de 29,1% par rapport à 2019 et de 34,5% par rapport à 2018. Cette baisse au cours des trois dernières années est principalement due à la situation épidémiologique, d’une part, et à l’instabilité politique qui a eu des répercussions sur la situation économique, d’autre part.

Bien que le flux des investissements étrangers ait diminué, la Tunisie jouit encore de la compétitivité nécessaire pour attirer davantage d’investissements étrangers. En 2021, 502 opérations d’investissement d’une valeur de plus de 1300,0 millions de dinars ont été réalisées, créant plus de 11200 nouveaux emplois, répartis entre 81 nouveaux projets et 421 opérations d’investissement sous forme de projets d’extension.

Je crois que la meilleure preuve que la Tunisie est encore compétitive, c’est la confiance renouvelée des opérateurs étrangers sur le site tunisien concrétisée par les extensions de leurs investissements.

Certainement, la Tunisie demeure un site propice pour l’investissement et une source de nouvelles opportunités, avec un fort potentiel, une main-d’œuvre qualifiée, une volonté commune entre public et privé pour la développer en faisant les réformes nécessaires, une claire vision à long terme, l’amélioration du climat des affaires qui encourage les investissements étrangers.

La FIPA a pour rôle depuis près de 26 ans d’orienter et soutenir les investisseurs. Quelles sont vos projets phares pour l’année 2022 ?

Justement, afin de gagner en compétitivité et positionner la marque « Tunisie post-covid » au diapason de l’innovation et de la modernité, FIPA-Tunisia a fixé trois priorités.

La première consiste à retenir et fidéliser les investissements étrangers actuels, en aidant les entreprises installées en Tunisie à assurer leur pérennité.

La seconde priorité consiste à identifier de nouveaux investisseurs potentiels dans les pays traditionnels dans des secteurs à forte valeur ajoutée et sur des nouvelles destinations en Amérique du Nord et ce, en ayant recours à des bureaux d’expertise. Et nous continuons ce programme de prospection directe déjà commencé en 2021 ; une stratégie qui a permis à l’Agence d’adopter une réelle approche client qui personnalise son travail et la fait rejoindre les meilleures pratiques utilisées au niveau international pour attirer les investissements directs étrangers.

La troisième priorité vise la promotion de la communication numérique, des avantages compétitifs de la Tunisie et des opportunités d’investissement dans certains secteurs, comme le textile, le numérique ou les industries pharmaceutiques.

D’un autre côté, l’Agence travaille actuellement dans le cadre de la coopération internationale sur quatre programmes. Le premier est en collaboration avec « Tunisia Jobs » et vise à orienter un plan marketing Digital pour les trois prochaines années. Le deuxième programme concerne «Meet Africa 2» qui est un projet sur 3 ans mis en œuvre par Expertise France, financé par l’Union européenne (UE) et l’Agence française de développement (AFD). Il vise à soutenir la Diaspora tunisienne en Europe ayant des projets innovants. Le troisième programme est « Innov’i » qui consiste à soutenir l’entrepreneuriat et l’innovation en Tunisie et le dernier programme concerne « #UpTunisia by FIPA », lancé par l’Agence en collaboration avec l’Agence Allemande de coopération internationale (GIZ). Son objectif est de développer une plateforme virtuelle de communication et d’interaction avec des talents tunisiens influents à l’étranger.

En outre, « FIPA-Tunisia » a lancé, le 20 février 2022, un film promotionnel intitulé « invest in Tunisia » d’une durée d’environ quatre minutes, en langue anglaise, avec des sous-titres en français. Il se distingue par la qualité de la cinématographie, avec l’utilisation d’une technologie de haute qualité, basée sur la photographie par drone. Il a été tourné dans de nombreux lieux et villes tunisiens.

Ce film promotionnel sera exploité lors d’événements promotionnels en Tunisie et via les cinq représentations de FIPA à l’étranger et pendant les rencontres directes avec les entreprises étrangères.

Par ailleurs, et dans le cadre de sa mission de promotion de la Tunisie et de renforcement de son positionnement comme destination privilégiée pour les investissements étrangers, l’Agence s’apprête à organiser trois événements majeurs à savoir :

Le Tunisia Investment Forum (TIF) qui sera organisé, à priori, en juin 2022. Il s’agit d’un évènement économique phare de la Tunisie qui réunit, chaque deux ans, une élite d’hommes d’affaires, responsables et décideurs politiques de haut niveau,des représentants d’organisations internationales et experts pour faire le point sur l’environnement de l’investissement en Tunisie et des opportunités que ne cessent de générer son attractivité historique.

Le deuxième évènement est le « Forum Economique Tuniso-Japonais » qui se tiendra en marge du huitième Sommet de la Conférence Internationale de Tokyo sur le Développement en Afrique “TICAD 8”, prévu les 27 et 28 août 2022.

Le troisième évènement est le « Forum Economique de la Francophonie », qui se tiendra dans le cadre des travaux du Sommet de la Francophonie qu’abrite la Tunisie les 19 et 20 novembre 2022.

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here