A quand un Schengen maghrébin ?

1
1660
Schengen maghrébin

Le Polisario est une épine dans le pied marocain mais aussi obstacle majeur pour le rapprochement quasi naturel de Rabat et Alger. Résultat des courses un manque à gagner pour les villes frontalières et une tension permanente entre les deux pays. L’UMA est donc en panne et ce depuis sa naissance. C’est une situation porteuse de clivages pour ce que l’on appel le Maghreb Central (Tunisie, Maroc, Algérie) et dans une moindre mesure la Mauritanie (qui partage avec le Maroc le Sahara occidental) et bien sur la Lybie menacée par une partition aux conséquences imprévisibles. Toute cette frustration géopolitique de la désunion du Maghreb profite à nos voisins du Nord, la France au premier rang à la Turquie qui caresse ouvertement le rêve de faire cette région du monde une zone d’influence néo ottomane. C’est fortement le cas de Tunis et Alger qui ne réussissent pas équilibrer les liens commerciaux avec Ankara.

Le Maroc s’en sort mieux parce que les Turcs n’ont jamais vraiment mis les pieds au-delà de l’Atlas tandis que nombreuses études sérieux concordent à souligner que Rabat est désormais une puissance régionale mais dont l’avenir économique je joue d’abord sur le continent. Du coup en  2019 la population du Maghreb était de 101 millions et les experts parlent de 132 millions à l’horizon de 2050. L’ennui c’est que cette population de ne se parle pas beaucoup entre elle en raison du silence imposé par les frontières souvent tracés au temps des colons. Le rêve d’un Schengen maghrébin ne relève point de l’utopie, car toute utopie aussi parfaite qu’elle soit a tout de même une durée de vie limitée. Exemple, qui aurait parié en juin 1919 lors de la ratification tu traités de Versailles deux nations comme l’Allemagne et la France vont au cours de ce même siècle être le noyau fondateur d’une Union Européenne élargie aujourd’hui à 27 pays ? Assurément personne !

Aujourd’hui le désordre géopolitique qui secoure notre région rend plus que jamais nécessaire de ressusciter le rêve de l’UMA né à Marrakech un certain 17 février 1989. C’est d’autant plus urgent qu’une union des pays du Maghreb et l’abolition des frontières est une police d’assurance pour les populations de ses pays en termes de sécurité, celle du territoire, et celle des fondamentaux économiques qui traduisent la puissance et le bien être des individus.

Par Nabil ALLANI

No votes yet.
Please wait...

1 COMMENTAIRE

  1. Le marque a gagner des villes frontaliere
    Du vrai bla bla
    Le monde cherche a savoir Quant le maroc cede le sahara occidental vole en plein jour

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here