15% des salariés tunisiens dépensent leurs émoluments en moins de 2 semaines

0
1467
L’Institut tunisien des études stratégiques

L’Institut tunisien des études stratégiques (ITES) a récemment indiqué que le pourcentage de la classe moyenne en Tunisie a perdu environ 20 points en huit ans, de 70% en 2010 à 55% en 2015, et 50% aujourd’hui. Une statistique qui est d’autant plus inquiétante que décevante et qui démontre de la dégradation de la qualité de vie cette classe confrontée à des coûts de plus en plus importants. Néji Jalloul, directeur de l’institut affirme à ce propos que la moyenne de loyer de la classe moyenne est de 750 dinars.

Cette dégradation s’est accompagnée de la diminution des proportions des segments formant la classe moyenne qui sont les industriels indépendants, les commerçants, les opérateurs dans les services, le personnel des administrations ainsi que ceux exerçants des professions libérales.

Ce phénomène a engendré la réduction de la classe moyenne à travers la diminution de son pouvoir d’achat, de sa capacité d’emprunt et de son faible accès au largement. Neji Jalloul estime en ce sens que cette catégorie sociale a perdu 40% de sa capacité d’achat, cette « fonte » de la classe moyenne a été, selon lui, accentuée par l’inflation et le chômage des diplômés. Le directeur de l’ITES enfonce le clou en affirmant que 15% des salariés dépensent leurs émoluments avant l’achèvement de la moitié du mois, d’autant plus que 17% de cette catégorie ne consomment plus de viande et 40% souffrent de l’endettement auprès des institutions bancaires le taux de cette endettement a augmenté en huit ans de 260%.

No votes yet.
Please wait...

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here