Accueil / General

Mohamed Aziz Baccouche : L’homme qui parfume l’Afrique du Nord

Note des Lecteurs

Notez plutôt que Voter
0.00 ( 0 vote)

 

Après avoir obtenu brillamment son diplôme de fin d’études à l’Institut Supérieur de Gestion de Tunis, Mohamed Aziz Baccouche a été admis à poursuivre un troisième cycle à l’école prestigieuse HEC de Lausanne en Suisse où il a accompli un parcours d’excellence qui a été couronné par un Msc in business information system. Ce cursus universitaire a permis à notre invité d’ébaucher une aventure professionnelle prometteuse. C’est ainsi qu’il s’est lancé, depuis son retour au bercail, par le truchement d’une PME raccordée  par une convention winner-winner avec un grand groupe international, dans le marketing olfactif. Passionné par les langues étrangères, ce diplômé de l’école londonienne «Frances King School of English» poursuit actuellement sa quatrième année d’étude de la langue chinoise à l’IBLV de Tunis.


Natif de la ville des roses, l’Ariana, jumelée avec la ville française de Grasse, capitale mondiale de la parfumerie, monsieur Baccouche perpétue les traditions florales autochtones en diffusant dans les lieux publics ainsi que dans  les espaces privés des senteurs qui imprègnent de leur doux parfum notre existence.


En Afrique du Nord, le numéro un du marketing olfactif c’est R-Centifolias, (anciennement Air Berger Tunisie) du groupe australo-américain «Air Aroma», expert en parfums d’intérieur. La PME a flairé la bonne affaire dès 2011, alors qu’on ne croyait pas dans  l’efficacité d’un marketing des odeurs.

 

Monsieur Baccouche, en  quoi consiste exactement le métier de R-Centifolias ?


Notre entreprise commercialise des odeurs sous forme de logos olfactifs, appelées aussi signatures olfactives : des parfums conçus sur-mesure, spécialement pour toute sorte d’enseignes et qui sont diffusés en continu dans les grands espaces. Par exemple, l’un des métiers de R-Centifolias est de théâtraliser les rayons des magasins afin d’y instaurer une ambiance particulière. Les diffuseurs sont aussi fabriqués par les soins de notre fournisseur, «Air Aroma», leader mondial du marketing olfactif en termes de qualité.


Quels effets ont les parfums que vous diffusez dans ces espaces sur les individus en général ?


Un parfum touche aux émotions des gens, sans qu’ils ne s’en aperçoivent. Mais parfois, on instaure une ambiance olfactive relaxante, dans le but d’être clairement perçue par le client. Ainsi, une ambiance olfactive «zen» est remarquée par les 2/3 des clients et, est appréciée à la quasi unanimité (97 %). De plus, la diffusion de senteurs artificielles boosterait les achats d’impulsion de 38% par des clients dont 84% auraient une intention de retour. Ces chiffres ont été prouvés scientifiquement et mis en évidence par le grand cabinet de conseil BVA.


Mais où se trouve la limite entre ce que vous faites et ce qu’on appelle la publicité mensongère lorsqu’on influence directement le comportement des clients ?


Chez R-Centifolias, on se défend de toute manipulation. En effet, on crée une ambiance dans l’objectif de faire vendre des produits et services. Ces odeurs évoquent la joie et la chaleur humaine pour inscrire une marque dans les mémoires et la rendre sympathique. C’est une sorte de merchandising et de marketing sensoriel, ce qui est très différent de la publicité mensongère…


Quels sont les types d’enseignes que vous parfumez ?


On parfume tout type d’enseignes issues de tous les secteurs d’activité qu’elles soient du secteur commercial, hôtelier, médical, bancaire, des télécoms ou autres.


Quelles sont les marques que vous équipez dans le monde et en Afrique du Nord ?


Parmi nos références internationales et africaines, nous avons le leader mondial en hôtellerie, Accor, avec toutes ses enseignes : Sofitel, Mercure, Novotel… La chaîne Four Seasons, Armani Hotels, The Ritz Carlton, SwissHotels, SLSHotels, Hilton, Louis Vuitton, Hugo Boss, Max Mara, Mercedes Benz, Aston Martin, Nissan, Infiniti, etc.


Et en Tunisie ?


Orange Tunisie, Rolex, les bijouteries Ben Jannet, La Badira, Tunis Grand Hotel, La Villa Didon, Le Moevenpick Gammarth, The Penthouse Suites Hotel, Le Novotel Tunis, Le Sheraton Tunis, BMW, Da Sogno, Ekseption, Zara, Sherrington, Paola,, ShoesSpace, Géant, Les Saveurs Magenta, Parad-Ice, Patisseries Madame Hachicha, , Clinique Alyssa, Clinique Ophtalmologique du Lac, La boutique de l’Optique, Slim Optic, etc.


Les diffuseurs que vous commercialisez semblent rudimentaires, mais derrière ceux-ci se cache apparemment un petit trésor de technologies ?


Le parfum est aspiré par un petit moteur à air comprimé, il est transformé en microgouttelettes pour faire apparaître un brouillard de parfum qui se dissipe en quelques instants. Ce sont des milliards de microgouttelettes de parfums portés par le flux d’air dans l’espace à parfumer.


Est-ce que ce n’est pas nocif ?


Absolument pas ! C’est un principe naturel, qui n’a pas recours au gaz à l’effet de serre et on s’arrange à ce que les diffuseurs soient intégrés, camouflés et que le design soit confondu avec le design du point de vente ou de l’espace à parfumer en général. Par ailleurs, nos parfums sont fabriqués à Grasse, capitale mondiale de la parfumerie et, sont antiallergiques, anti-cancérigènes, délivrés avec leur fiche de sécurité et avec une teneur nulle en alcool.

 

Comment faire pour avoir des informations sur vos différents produits et services ?

 

Il suffit de consulter notre site web : www.air-aroma.tn ou de nous contacter par téléphone aux 71 705 557/27 305771, ou de venir sur place dans nos locaux à l’immeuble «La Rose», au 5, Avenue Habib Thameur, à l’Ariana.


Alors, comme le fredonnait Gilbert Bécaud : «L’important c’est la rose ?» 


Tout à fait !


Réagir à cet article

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter avec votre compte Mon Entreprise.*