Accueil / A LA UNE / BUSINESS

Marina de Gammarth : Précisions du comité de protection des copropriétaires

Note des Lecteurs

Moyen

Notez plutôt que Voter
2.60 ( 2 votes)

Nous soussignés la majorité des copropriétaires avons acquis dans le temps ces biens sur la renommée du promoteur de ce projet et sur l’opportunité d’habiter dans la banlieue de Tunis autour d’un Port et de ses commerces, nous dénonçons aujourd’hui toutes ces accusations car nous considérons qu’elles nuisent à la bonne délivrance du Procès-Verbal de récolement qui lui, permet au promoteur de nous délivrer finalement nos contrats de vente, suivi de nos titres fonciers.


Ayant pris l'attache du promoteur en vue de bien comprendre tout ce déferlement et acharnement médiatique , nous nous sommes aperçus que cela concerne uniquement 6 copropriétaires qui pour des raisons personnelles et diverses se sont alliés a un copropriétaire qui lui en étant le chef de file des mécontents les utilisent pour ses fins personnelles, pour régulariser une construction non conforme et pour occuper une place au port pour son bateau sans en payer la location , nous avons également été surpris de constater que parmi eux , certains se plaignent du fait de la non délivrance des contrats de vente , ce qui nous semble totalement pervers et aberrant, en sachant qu’aujourd’hui nous les Copropriétaires somment au environ de 190 au total. Ce qui nous réconforte dans le fait que tout est pure allégation, vient de la réponse du Ministère du Tourisme (30 Mai 2017), qui précise bien le cadre du déroulement de l'opération de ce projet et sa conformité aux règles d'investissements en la matière.


Nous copropriétaires à la Marina de Gammarth, voulions par la parution de cette lettre nous dissocier totalement de cette campagne qui ne nous concerne pas et donner à l'opinion publique et aux différentes administrations en charge
de ce projet un regard juste et confiant aux promoteurs de ce projet et en particulier à son responsable.


Les Copropriétaires.


Réagir à cet article

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter avec votre compte Mon Entreprise.*