M. Anis Riahi Express Air Cargo Express Air Cargo étend...

Note des Lecteurs

Notez plutôt que Voter
0.00 ( 0 vote)

Express Air Cargo étend son réseau vers l’Allemagne
• 52MD d’investissements et 350 cadres employés en 2016-2017
• 70MD et 550 cadres en 2018-2019
• Construction d’un centre de maintenance certifié Boeing en 2018 de 90 millions de dinars, et  400 ingénieurs en aéronautique employés

 

Qui veut ralentir l’élan d’Express Air Cargo ?

 
Express Air Cargo, compagnie aérienne de cargo tunisienne a annoncé la réception cette semaine d’un deuxième avion Boeing 737. Il sera affecté au lancement à partir du lundi 1er mai 2017 d’une liaison commerciale reliant la Tunisie à Cologne, en Allemagne. Outre sa contribution au renforcement du fret aérien entre la Tunisie et l’Europe en tant que hub pour l’Afrique, cette nouvelle ligne renforce l’image du pays en tant que site économique et commercial en pleine reprise économique.

 

Express Air Cargo, qui avait obtenu son agrément d’exploitation aérienne en septembre 2016, a effectué son tout premier vol cargo le 25 février 2017 reliant ainsi Tunis à l’aéroport de Paris-Charles-de-Gaulle.

 

M. Anis Riahi, PDG d’Express Air Cargo, a souligné que « jusqu’à cette date, les investissements pour 2016-2017 ont été de 52 MD et ont permis la création de 350 postes d’emploi (cadre). Express Air Cargo étoffera également sa flotte de 3 nouveaux avions avant la fin de l’année pour atteindre ainsi 5 avions et continuera ses investissements pour atteindre 12 Avions à l’horizon de 2020 pour un investissement global de 122 Millions de dinars ».

 

Evoquant les nouveaux investissements à réaliser pour le court terme, M. Riahi a indiqué que « Express Air Cargo démarrera la construction dans les prochains jours d’un entrepôt d’une surface globale de 2000 m², sous douane à l’aéroport international de Tunis Carthage avec un investissement de 6 Millions de dinars et fera employer 150 personnes ».

 

 « Nous sommes heureux d’annoncer que notre compagnie a finalisé les études nécessaires pour la construction d’un centre de maintenance des avions Boeing, et un centre de conversion des avions passagers en avion-cargo, unique en Afrique. Ce centre est destiné exclusivement à l’exportation avec un investissement de 90 MD et fera travailler 400 ingénieurs aéronautiques », a-t-il ajouté.

 


Le réseau d’Express Air Cargo a attiré des compagnies étrangères de renommée mondiale. La compagnie a pu finaliser des accords inter-compagnies (INTERLINE) à l’instar avec le groupe Air France, CARGOLUX, Air Bridge Cargo, … ce que permettra d’offrir des opportunités d’exportations aux opérateurs tunisiens sur tous les continents et de rapprocher davantage les produits tunisiens à tous les marchés. Il est à noter que le réseau sera également développé au centre et l’ouest de l’Afrique à partir du mois de juin 2017 pour atteindre 51 pays d'Afrique occidentale et centrale avant fin 2018.

 

Concernant les entraves qui peuvent ralentir le dynamisme et l’élan d’Express Air Cargo dans la conjoncture difficile que connait le pays, M. Riahi a déclaré que « de l’avis de tous les experts, la préparation et la mise en place du projet a été un travail de partenariat avec la Direction Générale de l’Aviation Civile. Cependant, au démarrage de notre activité, nous avons observé un revirement total surtout du ministère de Transport sous l’influence d’une personne au pouvoir et au même temps propriétaire d’une société de transit qui a jouit de toutes les faveurs à partir de fin 2011 et abusait de son pouvoir en l’absence d’une compagnie nationale aérienne de cargo ».

 


Anis Riahi a précisé : « On a remarqué également des autorisations illégales accordées par le ministère du Transport, qui ne respectait pas les accords bilatéraux en donnant les mêmes droits à une compagnie européenne qu’à une compagnie tunisienne alors que notre compagnie aérienne ne pourrait pas jouir des mêmes droits en Europe. ». « Malgré tous ces obstacles, nous demeurons optimistes et confiants dans la justice Tunisienne » affirme M. Riahi.

 


Réagir à cet article

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter avec votre compte Mon Entreprise.*