Salah Harzallah La constitution de partenariats entre...

Note des Lecteurs

Notez plutôt que Voter
0.00 ( 0 vote)

Rencontre avec Monsieur Mohamed Salah Harzallah, Directeur du Bureau ERASMUS PLUS en Tunisie


1) Quelles sont les grandes lignes du programme ERASMUS+


Ce programme qui concerne 33 pays européens (UE+ 5 autres pays non membres) et un réseau de 200 pays partenaires à travers le monde, vise essentiellement la réforme de l’enseignement supérieur et la modernisation des études existantes. Le programme comporte 3 types d’action : la mobilité des étudiants (période entre 2 mois et une année d’étude), la mobilité des enseignants et la mobilité du personnel administratif.


Il est à noter que la Commission Européenne lance, généralement au mois d’octobre, un appel à propositions pour la sélection de projets qui concernent toutes les universités privées ou étatiques. Ces projets concernent la mobilité ou le renforcement de capacités qui sont de deux types : projets structurels qui visent la modernisation de l’enseignement supérieur (gouvernance, assurance qualité, employabilité…) ou les projets conjoints qui touchent les partenaires impliqués dans le projet, à ce titre il faudrait la constitution d’un réseau impliquant au minimum 3 universités tunisiennes et 3 universités européennes représentant 3 pays différents.

 

La constitution de partenariats entre les universités européennes et tunisiennes ont eu un impact positif sur l’étudiant qui a profité de l’amélioration de la qualité de l’enseignement et des nouvelles compétences générées par la formation des professeurs ainsi que de l’acquisition, dans le cadre de projets de renforcement de capacité, de nouveaux biens d’équipement (laboratoires, outils d’enseignement à distance, simulateurs…). Selon la nature de certains programmes, les étudiants ont également profité de l’obtention d’un diplôme reconnu en Europe.


2) Quel est le bilan de la coopération UE+Tunisie dans le domaine universitaire ?


La Tunisie a bénéficié de 31 projets dans le cadre du programme TEMPUS III (projets mobilité) qui a couvert la période 2002-2007 et 47 projets, entre structurels et conjoints, lors du programme TEMPUS IV (période 2008-2013). En plus, elle a bénéficié de 17 projets durant la période 2007-2013 dans le cadre du programme ERASMUS MUNDUS qui concerne la mobilité.
Lors du lancement du 1er appel à propositions en 2014, les deux programmes TEMPUS et ERASMUS MUNDUS ont été regroupés dans un seul programme qui est ERASMUS +. De ce fait, le nombre de projets acceptés en 2015 était de 8 qui touchent le renforcement de fait, le nombre de projets acceptés en 2015 était de 8 qui touchent le renforcement de capacités pour un budget qui varie entre 0,5 et 1 million d’euros et 7 projets en 2016 lors du 2ème appel à propositions. Concernant les projets de mobilité, 639 ont été acceptés en 2015 et 677 projets durant l’année 2016. Ces différents projets ont concerné non seulement la formation académique et l’apprentissage des étudiants et professeurs mais également le dialogue culturel et le rapprochement des cultures.


3) Quel est le budget alloué au programme ERASMUS+ et le nombre de bénéficiaires ?


Tout d’abord, je voudrais souligner qu’à la suite du lancement de l’appel à propositions, nous organisons une journée d’information regroupant les universités tunisiennes (privées et étatiques), des universités européennes, les responsables du programme ERASMUS + dans certains pays européens, les responsables du programme à l’UE et les responsables de certaines Institutions tunisiennes. En plus, nous organisons au sein des universités des journées d’information sur les opportunités du programme Erasmus+, le montage, la gestion et l’accompagnement de projets. A titre d’information nous avons envoyé aux étudiants, jusqu’à présent, 25 opportunités de bourses octroyées par les universités européennes ainsi que 35 offres de partenariat avec les universités européennes.


Concernant le budget, la Commission européenne accorde aux universités tunisiennes un budget ordinaire d’environ 8,5 millions £ pour des projets conjoints avec l’Europe lors chaque appel à propositions. Par ailleurs, la Tunisie bénéficie d’un montant additionnel de 10 millions £ qui sont répartis entre 6,5 millions £ pour l’année 2017(3 M£ de fond additionnel alloué aux projets de mobilité, 3 million £ de fond additionnel alloué aux projets de renforcement des capacités et 0,5 million £ destiné au programme Jeunesse en Action) et 3,5 millions £ pour l’année 2018.


4) Y a-t-il une collaboration entre le Bureau d’ERASMUS + et les Institutions tunisiennes ?


Nous collaborons directement avec les universités et les Institutions tunisiennes ainsi qu’avec le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique qui est impliqué dans les projets structurels. Nous collaborons également, selon les spécificités de projets, avec d’autres ministère tels que le ministère de la Formation Professionnelle et de l’Emploi (employabilité des étudiants), le ministère des Technologies de la Communication et de l’Economie numérique (implication des chercheurs), le ministère de la Culture (projets de restauration du patrimoine national) ou le ministère de la Jeunesse et des Sports (programme Youth Action qui concerne l’insertion des jeunes des deux rives de la Méditerranée).


Propos recueillis par Jamel Goubantini

 


Réagir à cet article

Pour commenter cet article, veuillez vous connecter avec votre compte Mon Entreprise.*